Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Thalavie, pour aller mieux et plus loin

Partagez cet article  ›› 
mardi 23 décembre 2014, par laura
imprimer article 

C’est probablement le plus beau cadeau qu’on puisse offrir à ceux qu’on aime, où à soi-même. Un voyage qui bouscule nos repères et parfois nos convictions. Un aller, souvent sans retour, vers une meilleure hygiène de vie. Thalavie, la nouvelle cure de thalasso du groupe Phélippeau, ne procure pas seulement de la détente et du bien-être, elle permet de mieux vieillir. Pour prolonger le voyage dans les meilleures conditions.

Si l’espérance de vie a beaucoup augmenté ces dernières années, l’espérance de vie en bonne santé décroît, elle. L’enjeu est donc de prendre en charge les facteurs de risque connus pour diminuer l’apparition de maladies chroniques. Mais culturellement en France on consulte essentiellement quand on souffre. La cure thalavie, mise en place en 2013 dans les centres Relais Thalasso (à Ile de Ré, La Baule, Bénodet) dénote dans le milieu de la thalasso, car il s’agit d’une cure de prévention santé avec une démarche de médecine préventive individualisée, loin de la simple semaine de thalasso bien-être ou de la contraignante cure thermale curative. On ne la choisit pas par hasard, mais après une prise de conscience que des changements sont nécessaires dans notre hygiène de vie. Parce qu’entre l’état de pleine forme et la maladie, il y a souvent une longue période de dysfonctionnements plus ou moins graves, qui, s’ils ne sont pas traités, mènent assurément à des pathologies lourdes.


Ce sont justement ces petits troubles de la vie quotidienne (problèmes intestinaux, articulaires, de sommeil, de poids, infections, maux de tête, troubles de l’humeur, etc.) qui sont scrutés dès la réservation d’une cure Thalavie à travers un très long questionnaire à remplir sur internet. Et ce sont nos réponses qui déterminent notre fonction d’adaptation la plus vulnérable (cerveau, cardiométabolique, interface digestive, protection cellulaire, communication cellulaire) et donc le profil de notre cure (stress et sommeil, minceur et métabolisme, confort digestif, souplesse articulaire et vitalité générale).

A l’arrivée au centre, l’accueil est complètement personnalisé avec la remise d’un livret individuel de 35 pages, dont un précieux guide alimentaire, véritable pierre angulaire du programme. La trouvaille c’est la pyramide alimentaire. Celle idéale avec les 5 groupes d’aliments (eau, fruits/légumes, céréales/féculents/légumineuses, produits laitiers, viandes/poissons/oeufs et matières grasses) nécessaires, et celle souhaitée en fonction de notre profil. Le principe est connu : il faut manger de tout, mais en quantité limitée. Mais là, ça va beaucoup plus loin puisqu’il s’agit de micronutrition, la nutrition médicalisée adaptée.

En clair on apprend à manger ce qui est mieux pour notre santé, et dans les bonnes quantités, et au meilleur moment de la journée. On tord aussi le cou à certaines idées préconçues. L’alimentation idéale c’est celle qui est diversifiée, de forte densité nutritionnelle, bien tolérée et celle qui favorise nos besoins en acides gras essentiels, un bon rapport sodium-potassium et un bon équilibre acido-basique. Cela vous semble compliqué ? Détrompez-vous, d’abord tout est clairement expliqué. Julie, la nutritionniste, nous reçoit en toute bienveillance lors d’une consultation privée, elle déjeune avec nous le premier jour de la cure et elle est présente tous les matins lors du petit-déjeuner pour répondre à nos questions. D’autre part les menus du restaurant reprennent les codes couleur des groupes d’aliments de notre pyramide alimentaire, et les aménagements sont acceptés. Et de retour à la maison, les documents écrits fournis avec de nombreux exemples et équivalences nous aident à maintenir le cap.

Durant leur séjour les curistes Thalavie sont également invités à assister à une conférence assurée par Julie, non pas sur la diététique, mais sur le principe de l’alimentation santé. Objectif ? Apprendre par exemple à privilégier les calories pleines, les protéines animales, les aliments antioxydants, à choisir les bonnes huiles, et à faire attention au déséquilibre acido basique.

L’autre point fort de cette cure Thalavie, c’est le programme de remise en mouvement. L’objectif n’est pas de faire du sport, mais de bouger plus et mieux. La première étape consiste à nous faire prendre conscience du nombre de pas effectués dans une journée. Pour cela on nous donne un podomètre en nous indiquant que 5 000 pas constituent un minimum quotidien (soit plus ou moins 4km), mais qu’il faut tendre vers les 10 000 pas journaliers recommandés par l’organisation Mondiale de la Santé. Franchement, de retour dans la "vraie vie", c’est ludique et intéressant de se balader avec ce podomètre pour améliorer sa condition physique.

Lors de la cure une randonnée pédestre permet aussi de calculer notre cross over point (la vitesse de marche pour laquelle la dépense énergétique provient autant de la consommation de lipides, que de glucides), et une sortie vélo de se dépenser en découvrant les magnifiques paysages de l’Ile de Ré.

D’autre part, un guide spécifique lié à nos troubles est disponible avec une multitude d’attentions dans la chambre. Par exemple, pour le profil stress et sommeil, vous avez un large choix d’oreiller, une brume d’oreiller, une tisane favorisant le sommeil ou encore des cristaux de mer aux huiles essentielles. Sans parler des livres conseillés que l’on peut emprunter à l’accueil.

Bien entendu les soins prodigués sont des classiques des centres de thalasso, mais ils sont orientés en fonction du profil défini. Par exemple l’enveloppement est drainant pour le profil minceur, détoxifiant pour le confort digestif, enrichi en magnésium pour le stress, aux algues et en argile pour le profil articulaire et à la spiruline pour la vitalité. Les zones réflexes massées dans les modelages correspondent, elles, à la difficulté fonctionnelle repérée, et le jet est dirigé, là encore, plus spécifiquement sur certaines parties du corps.
Signalons aussi que chaque jour une activité en piscine est proposée aux seuls curistes Thalavie avec une évolution au fil des séances pour favoriser la détente. On commence par l’aqua stretch et ses mouvements lents destinés à s’étirer et à améliorer l’amplitude. On oublie nos repères grâce à l’aqua posture pour développer notre sens de l’équilibre et prendre conscience des différentes parties de notre corps. L’aqua qi nous propose de travailler sur la visualisation, et l’aqua sophrologie sur la respiration pour relier le corps et l’esprit. En clair, il n’y a pas de place pour l’ennui pendant cette semaine qui s’avère être une véritable ouverture d’esprit.

Après la cure, il faut bien entendu essayer d’appliquer ces nouvelles règles d’hygiène. Il ne s’agit pas de changer de vie du jour au lendemain, car tout changement demande du temps (deux ans disent les spécialistes...), mais de mieux prendre soin de soi. Et honnêtement, le travail n’est pas si difficile (et c’est même parfois amusant !) et il est d’autant plus facilité qu’on voit assez rapidement de vraies améliorations par rapport aux troubles déclarés lors de la réservation. Un premier bilan alimentaire se fait à distance (par mail) un mois après avec Julie. Et deux mois après la fin de cette cure, nous sommes invités à faire un bilan avec un médecin référent Thalavie près de chez nous (c’est compris dans le prix de la cure). Au programme : un entretien minutieux sur les effets post-cure, sur notre état de forme et sur notre nouvelle hygiène de vie et un examen d’impédancemétrie calcule le pourcentage de masse grasse, de masse maigre, de masse musculaire, d’eau et notre métabolisme de base. A comparer avec celui effectué sur place lors du premier jour de la cure. Et si on prend en considération les conseils prodigués, ça marche vraiment ! La cure Thalavie nous donne les clés pour mieux vivre et vieillir. Et durant tout le processus on ne se sent pas jugé(e), mais juste aiguillé(e) et encouragé(e) grâce à un programme que l’on sait sur mesure. Résultat : on se connaît mieux, on mange plus sainement, on bouge plus facilement et surtout on se sent plus en forme sans que cela ne soit trop contraignant. Alors, Thalavie, ça ne vous donne pas envie ?

Renseignements sur www.relaisthalasso.com et sur www.iledere.relaisthalasso.com/thalasso/fr/sejours-thalasso/semaine/sante-et-prevention/thalavier-ile-de-re


Des relais suite thalasso


L’autre révolution du groupe Phélippeau, c’est la mise en place de 17 Suites RelaisThalasso dans son établissement pilote de la Baule, le Château des Tourelles, un hôtel 4 étoiles au coeur d’un magnifique parc ouvert depuis juillet 2013. Tous les soins sont assurés par un(e) même thalassothérapeute et ont lieu dans un même espace sur une demi-journée. Plus besoin donc se rhabiller et se déshabiller à chaque fois, ou de regarder sa montre et son planning. On se laisse tout simplement porter.
L’accueil de ce moment de bien-être est assuré dans un petit salon privatisé où l’on prend son temps, en peignoir, d’indiquer d’éventuelles contre-indications et de personnaliser certains soins. Un lieu particulièrement accueillant que l’on retrouve également après les soins pour se désaltérer et hydrater sa peau. La vie de château dans des tourelles en ardoise et des boiseries !

Renseignements sur www.thalasso-tourelles.com

mardi 23 décembre 2014, par laura
imprimer article  Autres articles de laura | Mots-clés |

Sur le thème : Horizons

Le voyage en version originale le 6 janvier 2015:
Comment entrer en contact avec des gens lorsque l’on est étranger et que l’on ne parle pas la même langue ? Patrick Zulmea, un ancien de la Brigade des sapeurs Pompiers de Paris de 55 ans, a eu (...)

A la découverte du nord de l’Irlande (2e partie : les péninsules et Glenveagh) le 13 août 2013:
Côtes sauvages, fjords, landes désertiques, vertes prairies, lacs reflétant l’azur du ciel… Voici la suite de notre périple le long des côtes les plus septentrionales de l’île verte, de la péninsule (...)

A la découverte des Asturies à travers ses AOP le 27 juin 2013:
Région espagnole méconnue, la Principauté des Asturies regorge pourtant d’atouts. Ce n’est pas seulement la terre natale du pilote de F1 Fernando Alonso et de Letizia, l’épouse de Felipe de Borbón (...)

Pour bien préparer son séjour linguistique le 20 mars 2013:
L’Office national de garantie des séjours et stages linguistiques a été créé en 1997 à l’initiative de professionnels, avec le soutien des fédérations de parents d’élèves, des associations de consommateurs (...)

Voyager autrement avec La Balaguère le 4 mars 2011:
Donner du sens à son itinérance et ralentir sa cadence, voilà les maîtres-mots qui rythment les séjours de la Balaguère spécialiste du voyage aventure et du voyage à pied en France et à l’étranger. (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. créations de sites internet Rizom