Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Rome : à voir et à faire le temps d’une escapade

Partagez cet article  ›› 
dimanche 22 décembre 2013, par catherine lengelle
imprimer article 

La ville éternelle se visite en toute saison. Comme Paris, elle est d’ailleurs envahie de touristes aux moindres périodes de vacances et de fêtes. L’avantage de s’y rendre en hiver, quand ses températures sont encore douces, c’est qu’on peut parcourir encore plus de kilomètres qu’en été. Car on marche beaucoup à Rome, sans même s’en rendre compte, appelé à chaque coin de rue par une nouvelle merveille : petite place, fontaine, escalier, église, ruine antique... Impossible de tout voir en un seul séjour. Quelques idées pour débuter cette découverte. Le temps d’une escapade.

Si toutes les villes ont une histoire, celle de la capitale italienne se lit directement dans son architecture, qui juxtapose différentes périodes. Ici un mur datant de la République (2e siècle avant J-C), là une église des débuts de la chrétienté (1er siècle après J-C), ici un palais Renaissance, là-bas des ruelles médiévales, plus loin une église baroque et ici encore un monument du XIXe… L’important : garder l’œil ouvert et se laisser toucher par les charmes de cette ville étonnante !

Se promener à l’époque antique


Le centre concentre de nombreux vestiges des premiers temps de Rome. Le site à visiter absolument pour explorer cette époque est le forum romain. Il regorge de temples et de monuments et aboutit au Colisée, gigantesque amphithéâtre qui pouvait accueillir jusqu’à 55 000 spectateurs. La visite de ses galeries est impressionnante. Pour poursuivre cette remontée dans le temps, il faut se rendre Torre Argentina : ici se trouve l’escalier des thermes de Pompée où fut assassiné Jules César en 44 avant J-C.


Autre monument remarquable de cette période dans le quartier : la célèbre colonne Trajan. Elle raconte, à la manière d’un bande dessinée sculptée en spirale sur son pourtour, deux grandes campagnes militaires de l’empereur Trajan (2e siècle). Une autre colonne de ce type est érigée à quelques minutes de là, place Colonna, tout près du Panthéon. Cet ancien temple antique aux dimensions impressionnantes a conservé ses hautes colonnes et sa coupole lorsqu’il a été reconverti en église chrétienne.

Musarder au musée


Les musées du Capitole, près du forum romain, regorgent de chefs-d’œuvre : sculptures gréco-romaines (en photo, la statue équestre de l’empereur Marc Aurèle), artistes de la Renaissance, tableaux baroques…
Les musées de Vatican présentent des œuvres de toutes les époques depuis l’Antiquité égyptienne. A voir absolument : la chapelle Sixtine avec la peinture murale « Le Jugement dernier », de Michel-Ange, qui a aussi peint toute la voûte de la chapelle. Mais aussi les « Chambres » de Raphaël, la coupole de Saint-Pierre, dessinée par Michel-Ange… Insolite : la collection des papamobiles, dont les premières, portées à bras d’homme.
Parmi les autres musées majeurs de Rome : le Musée national romain et la galerie Borghese, également très riches en œuvres antiques, la Villa Giulia, axée sur les Etrusques, prédécesseurs des Romains, la galerie Doria Pamphilj, où sont représentés tous les grands peintres de la Renaissance…

Explorer les innombrables fontaines


Souvent signées de grands artistes de la Renaissance ou de l’art baroque, les fontaines romaines forment à elles seules un thème de découverte de la ville. Elles sont de toute taille et émaillent les nombreuses places et placettes. On peut ainsi aller de l’une à l’autre, en guettant par exemple les animaux qui les ornent fréquemment : tortues, éléphants, dauphins, lions… L’une des plus célèbres est la fontaine de Trevi, héroïne du film La Dolce Vita de Federico Fellini. Pour être assuré de revenir à Rome, tout le monde vous le dira, il faut jeter une pièce dans son bassin du XVIIIe siècle...


A admirer aussi, les trois magnifiques fontaines baroques de la place Navona, dont deux sont du Bernin, la grandiose fontana dell’Acqua Paola sur la colline du Janicule, qui domine le Trastevere, la fontaine des Tritons de la place de la Bocca della Verita, qui doit son nom au grand disque de marbre très ancien scellé dans le mur du portique de l’église Santa Maria in Cosmedin sans pitié pour les menteurs qui y glissent leur main il garde celle-ci prionnière…

Manger une glace place d’Espagne

Le large escalier qui descend de l’église Trinita di Monti vers la place d’Espagne est un des hauts lieux touristiques de Rome. On s’assoit sur ses marches pour pique-niquer ou déguster une glace artisanale du célèbre glacier Venchi. A moins de préférer s’attabler à l’un des nombreux cafés et salons de thé qui entourent la place, dont le très élégant Babington’s, fondé en 1896. Quelle que soit sa forme, cette halte est indispensable avant d’entreprendre la tournée des boutiques chic et gourmandes de la via Condotti et des rues avoisinantes ou de poursuivre la visite culturelle de Rome en se dirigeant vers les jardins de la Villa Medicis à deux pas.

Explorer le génie de Léonard de Vinci


Ce n’est pas le peintre aux multiples chefs-œuvre mais l’inventeur génial que propose de découvrir l’exposition « Macchine de Leonardo », place de la Chancelleria. Elle présente jusqu’en avril 2015 toute une série de machines réalisées grandeur nature en bois à partir de ses plans. Le palais de la Chancelleria qui abrite cette exposition est un très bel édifice de la Renaissance.


Il est situé dans un très vieux quartier alternant de riches palais de la même époque, parmi lesquels les palais Spada et Farnese, dont certains arborent des sculptures antiques, et des maisons aux façades délavées, comme celles de la place Campo de’Fiori, qui accueille un marché quotidien très vivant, et celles de l’ancien ghetto juif… Tout un univers à explorer en flânant jusqu’aux rives du Tibre et l’île Tibérine tout en dégustant les pâtisseries siciliennes de Nonna Vincenza ou les petits pains moelleux de la boulangerie Forno Campo de’Fiori.

Déguster une pizza dans le Trastevere


Les Romains se pressent le soir aux terrasses des nombreux cafés, restaurants, clubs… de ce quartier populaire aux ruelles étroites. On y déguste pour trois fois rien des pizzas à la pâte incroyablement fine (trattoria Casetta di Trastevere) et de la glace pilée parfumée au sirop de fruit. A l’entrée du Trastevere, le long des quais, se situe un très joli petit palais aux fresques remarquables, la villa Farnesina.


A visiter avant de grimper en haut de la colline du Janicule, d’où l’on jouit d’un des plus beaux panoramas sur Rome. Parmi les curiosités du quartier : les mosaïques du XIIe siècle de l’église Santa Maria in Trastevere.

Crédits photos : Catherine Lengellé et Fototeca Enit/Vito Arcomano


Rome en pratique

S’informer

- Office de tourisme italien : www.italia.it (site officiel du tourisme en Italie) et www.enit.it (Office national italien de tourisme). Pour joindre l’Enit : infoitalie.paris@enit.it


- Les Secrets de Rome : cet organisme propose des visites guidées en français insolites, ludiques et cultivées

- « Rome » (éd. Hachette, collection Guides Voir) : ce guide est abondamment illustré avec des plans en volume des quartiers et des focus indiquant l’essentiel sur les sites touristiques. Un peu lourd à emporter avec soi pour la journée mais on peut toujours le glisser dans sa valise pour préparer ses visites. 22,95 euros.

- « Rome » (éd. Michelin, collection Le Guide Vert) : des explications détaillées sur les monuments et les sites de Rome ainsi que les bonnes adresses dans chaque quartier. Culturel et pratique à la fois. Bref, indispensable au voyageur français ne parlant pas italien. 15,90 euros (avec un plan détachable).

Dormir

- Dans le centre historique : Atlante Hotels Roma
Cet hôtel 4 étoiles est idéalement situé, à proximité du Vatican et du château Saint-Ange et à dix minutes en bus du forum romain. Avec ses tissus tendus sur les murs, ses lourdes tentures aux fenêtres, ses pieds de lampe en ferronnerie or, il offre une ambiance italienne chic. Vue panoramique sur Rome depuis son toit terrasse où déguster un verre après avoir dîné au restaurant gastronomique de l’hôtel. Jolie vue aussi depuis la salle de petit-déjeuner (large buffet gourmand).

- A quelques minutes en métro : Mercure Corso Trieste
Ce trois étoiles est situé à une vingtaine de minutes en métro du Forum romain. Il répond à tous les standards de confort moderne de la chaîne mais avec des traits personnalisés (chambres assez vastes et meublées en bois clair). Joli toit terrasse avec bar offrant une large vue sur l’architecture de style Liberty de ce quartier tranquille.

Se rendre à Rome en train de nuit

Il existe de multiples liaisons aériennes vers l’aéroport de Rome Fiumicino mais on peut aussi emprunter le train. Plus écologique et pratique car une partie de notre voyage se passe à dormir : train de nuit depuis Paris ou Dijon jusqu’à Milan, puis train rapide de Milan vers le centre de Rome.
Horaires à l’aller : départ Paris 19h59 - arrivée Milan 6h – départ Milan 7h – arrivée Rome 9h59. Ce qui laisse largement le temps de dormir et de prendre un petit déjeuner en gare de Milan avant d’arriver en plein centre de Rome frais et dispo pour débuter une grande journée de visite.
Tarif pour deux passagers en cabine deux lits : environ 870 euros aller-retour en janvier.

Renseignements sur www.thello.com

dimanche 22 décembre 2013, par catherine lengelle
imprimer article  Autres articles de catherine lengelle | Mots-clés |

Sur le thème : Architecture

Les 8 endroits les plus colorés au monde le 27 novembre 2015:
En ces temps difficiles et avec les frimas de l’hiver qui arrive, nous vous proposons de vous réchauffer et de mettre des couleurs dans votre quotidien en visitant l’un de ces 8 endroits les plus (...)

Palais et bodegas dans l’Espagne verte le 29 septembre 2015:
Au Nord de l’Espagne, le Pays Basque, la Cantabrie et les Asturies rivalisent de merveilles : architecturales, historiques, culturelles et gastronomiques. Embarquez avec nous pour faire le tour (...)

Découvrir la Norvège : Oslo en été le 5 août 2015:
La capitale de la Norvège est une agréable destination d’escapade qui conjugue des températures douces en été, la proximité de la mer et de la nature, une offre culturelle foisonnante avec une quantité (...)

Balade dans le sud du Périgord le 27 juillet 2015:
Célèbre pour ses forêts de chênes verts, ses sites préhistoriques et médiévaux, ses châteaux-forteresses, ses vallées de la Dordogne et de la Vézère, son vignoble et sa gastronomie, le sud du Périgord se (...)

Guédelon : plongée au cœur du Moyen Age le 16 septembre 2014:
Cette étonnante escapade en Bourgogne, dans la riante région de la Puysaye, nous fait voyager dans le temps, à la découverte d’un château des plus insolite puisqu’il est en pleine construction… (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 65

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. créations de sites internet Rizom