Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Palais et bodegas dans l’Espagne verte

Partagez cet article  ›› 
mardi 29 septembre 2015, par laura
imprimer article 

Au Nord de l’Espagne, le Pays Basque, la Cantabrie et les Asturies rivalisent de merveilles : architecturales, historiques, culturelles et gastronomiques. Embarquez avec nous pour faire le tour des plus beaux palais et des caves de ces trois communautés autonomes qui perpétuent les traditions.

La France est aujourd’hui le premier marché émetteur de touristes au Pays Basque, avec un total de 238 376 visiteurs en 2014. Ces quatre dernières années, le nombre de visiteurs français a d’ailleurs augmenté de 18,9%. C’est donc en Euskadi que commence notre périple. Et proximité immédiate avec la France oblige, un premier arrêt est incontournable à Saint-Sébastien. Pour ses plages, sa baie de la Concha encadrée par des paysages rocheux, son déroutant Peine del Viento (un ensemble sculptural de terrasses de granit rose et d’acier résistant à la mer), les ruelles de son centre-ville bourgeois et sa vieille ville autour du port.

Le plus beau palais de la station balnéaire, qui sera capitale européenne de la culture en 2016, est sans conteste le très anglais Palais de Miramar, construit en brique, en grès, et avec des colombages en bois en 1893 pour accueillir les visites estivales de la Famille royale (qui avait élu San Sebastián comme résidence d’été dès 1847).

Pour mieux comprendre l’âme du Pays Basque, il faut absolument faire la tournée des bars à pinchos (« pintxos » en basque), ces tapas aussi nombreux qu’originaux qu’on déguste debout dans une ambiance festive. Et ce sont bien plus que des amuses-bouche, mais plutôt des bouchées miniatures de vraie cuisine qui permettent aussi de découvrir les recettes locales (souvent à base de poisson) : morue au pilpil, marmitako (un ragout de thon), sardines grillées, encornets aux petits oignons. Vous n’aurez que l’embarras (ou le plaisir) du choix du lieu : à Gandarias à Saint-Sébastien ou à Ketarri à Getaria par exemple. Et ces saveurs locales sont bien entendu à accompagner avec le txakoli. Ce vin blanc d’Euskadi est jeune, fruité et légèrement acide. Produit sous les appellations d’origine Getaria, Álava et Vizcaya, le txakoli est plus particulièrement mis à l’honneur lors d’une fête qui se tient fin juin.

Un détour par la cité du vin à Elciego ravira les connaisseurs de vin et d’architecture. Le bâtiment semble avoir été héliporté au milieu de La Rioja Alavesa, région où se trouvent 3 500 hectares de vignobles qui produisent chaque année 100 millions de bouteilles de vin. Si l’hôtel Marqués de Riscal accueille un établissement de luxe futuriste conçu par Frank Gehry (l’architecte du musée Guggenheim de Bilbao), on y trouve également la Cave Bodega de Vinos de los Herederos del Marqués de Riscal. Sa visite est réellement intéressante, ses dimensions impressionnantes (1500 hectares), la cave originelle de 1860 bien préservée et la découverte de "la Cathédrale", consacrée aux meilleures bouteilles depuis 1862, est un grand moment. Des espaces sont également disponibles pour les groupes dans la cave de fermentation, et un Spa Vinothérapie®Caudalie Marqués de Riscal propose des soins à base de raisins.

- Que voir aussi ? Getaria pour le Musée Balenciaga dans le bâtiment annexe au Palais Aldamar, Laguardia, charmant petit village juché sur un promontoire qui domine le vignoble de la Rioja et connu pour ses caves souterraines, Bilbao la capitale culturelle de la région et le Pont de Biscaye (un pont transbordeur construit fin XIXe et inscrit au patrimoine mondial de l’humanité)
- Où dormir ? à l’hôtel Silken Amara Plaza à Saint Sébastien et à l’hôtel Viura à Alava

En Cantabrie, c’est Santander qu’il ne faut pas rater. Sa longue baie (qui appartient au "Club des Baies les plus Belles du Monde") se prélasse face au golfe de Gascogne, sa promenade de Pereda permet d’admirer les maisons à miradors typiques, le mélange entre mer et montagne est harmonieux et ses plages sont très prisées : particulièrement celles de los Peligros, de Biquinis, de la Magdalena et d’El Sardinero.

Au XIXe siècle El Sardinero était d’ailleurs devenu le lieu de villégiature de la famille royale espagnole. En 1908 la municipalité de Santander a alors décidé de construire un Palais pour le roi Alphonse XIII avec une souscription populaire. De 1913 à 1930 il viendra tous les étés dans ce Palacio de la Magdalena sans réel style (mélange d’architecture française, anglaise et locale disent les spécialistes) pour y faire de la voile, du tennis, de la chasse et du polo. Les nobles, les bourgeois et les célébrités de l’époque s’y pressèrent dans leurs pas et la ville se transforma avec l’apparition, entre autres, de leurs villas, du Grand Casino, de l’Hôtel Real et du haras de Bellavista.

Autre palais remarquable en Cantabrie, celui de Soñanes à Villacarriedo. Probablement le plus représentatif du baroque dans la région. Un temple de pierre dorée, construit en 1719, dans la verte campagne de la vallée de Carriedo. L’édifice est désormais transformé en hôtel, rococo à souhait en façade et Renaissance à l’intérieur. L’établissement est membre du "Club de Calidad Cantabria Infinita" gage de qualité.

Côté bouche, la Cantabrie se distingue pour ses Anchois de Santoña, ses palourdes de Pedreña, sa bonite de Colindres, son queso Picón (fromage bleu de chèvres des Pics d’Europe), et son cocido montañés (une sorte de cassoulet) ou cocido lebaniego (un pot au feu). Des spécialités locales que vous pourrez savourer simplement à la Bodega Del Riojano à Santander au milieu de barriques immortalisées par des peintres contemporains, ou plus élégamment au Palais de Mijares, entre pierres et jardins, à quelques kilomètres de Santillana del Mar. Deux endroits également membres du Club de Calidad Cantabria Infinita.

Mais n’oublions pas non plus les « Vins de la Terre de Cantabrie », à tester à la cave Sel d’Aiz à Corvera de Toranzo, par exemple. Miriam et Asier vous y accueillent avec simplicité et passion dans ce qui fut d’abord une cabane, puis une maison-bâtiment d’élevage (typique des régions montagneuses de la Cantabrie) autour de 5 hectares de vignes orientés sud-sud-est, avec une pente de 19%. Ils vous expliqueront leur projet familial, mélange de savoir-faire traditionnel et d’innovations technologiques. Une autre visite dans la moderne bodega Baigorri à Samaniego vous donnera une autre vision de l’oenotourisme de la région.

- Que voir aussi ? le Caprice de Gaudí et le Palais de Sobrellano à Comillas, les plus anciens monastères de la péninsule ibérique, 8 des 10 grottes qui forment l’ensemble du patrimoine de l’humanité et la ville moyenâgeuse de Laredo.
- Où dormir ? Au Parador de Santillana del Mar


Direction pour finir les Asturies, avec Llanes, Poo de Llanes et Lastres et bien entendu la Gijon. Saviez-vous que les spécialistes estiment que le tourisme en Espagne est né à Gijon ? La ville est célèbre pour son Palais de Revillagigedo. Edifice baroque du XVIIIe siècle situé en face du port, il fut construit sur les vestiges d’une tour médiévale, et c’est aujourd’hui l’emblème de la ville car il abrite le Centre international d’Art où se tiennent expositions, conférences, symposiums, projections, spectacles, concerts et ateliers pour étudiants...

Ici, la boisson reine c’est le cidre. A verser avec force et hauteur dans le verre pour que le liquide se brise au bord du récipient. Pas facile à faire pour les Normands et Bretons, mais un véritable spectacle pour les yeux !

Dans le nord du pays, beaucoup de cidreries sont implantées dans des maisons traditionnelles et des fermes, et les pressoirs sont en bois et en pierre. La plupart proposent bien entendu un lieu de vente pour acheter des bouteilles, mais aussi de quoi s’initier à ce savoir-faire local. Et beaucoup offrent en plus une dégustation succulente de produits locaux. A la finca El Romano à Poo de Llanes, après la saison de récolte des pommes, on peut même participer à la mayanza (découpage en morceaux des pommes placées dans des presses en bois pour extraire le jus) puis se régaler d’un déjeuner-espicha sur place, avec la fabada asturiana (similaire à notre cassoulet), accompagnée de desserts typiques (riz au lait, gâteau charlotte, biscuit Gijón et princesses de La Playa).

- Que voir aussi ? le petit port de pêche de Llanes qui contraste avec la ville historique et ses exemples d’architecture civile, sacrée et militaire, Lastres et son mirador de San Roque situé sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, les paysages jalonnés d’eucalyptus (ramenés au XIXe siècle par les Indianos, ces émigrés asturiens partis faire fortune sur le continent latino-américain) et l’art pré-roman de la région datant de 1200 ans
- Où dormir ? à l’hôtel Palacio de Luces à Luces et à l’hôtel rural Cuartamenteru à Poo de Llanes

A lire notre reportage sur les AOP asturiennes : http://www.voyage.youvox.fr/a-la-decouverte-des-asturies-a-travers-ses-aop

Renseignements sur www.spain.info, http://tourisme.euskadi.eus/fr/, www.turismodecantabria.com, www.turismoasturias.com et sur l’association espagnole des villes du vin

mardi 29 septembre 2015, par laura
imprimer article  Autres articles de laura | Mots-clés |

Sur le thème : Restaurant

Montréal à contretemps le 1er juin 2016:
Montréal se visite en toutes saisons. En été pour son animation et ses festivals. En automne, pour ses couleurs féeriques et son été indien. En hiver, pour sa blancheur immaculée et ses activités (...)

Opération 2x plus de goût avec les chefs des Châteaux de la Loire le 3 février 2016:
L’Opération « Deux fois plus de Goût » imaginée par l’Office de Tourisme de Blois Chambord offre un voyage à travers la cuisine des chefs des châteaux de la Loire. 20 restaurateurs du territoire Blois (...)

Découvrir le Mâconnais pendant les vendanges le 5 septembre 2015:
La France, première destination touristique et premier producteur de vin au monde, se visite aussi avec bonheur en septembre au moment des vendanges qui viennent de commencer. Dans le Mâconnais, (...)

Tables & Auberges de France crée la "Route des Petits Déjeuners Gourmands" le 28 avril 2015:
Lié aux plaisirs de la table et à notre patrimoine gastronomique, le petit déjeuner est un moment privilégié de la journée, particulièrement lors d’un séjour à l’hôtel. Dernière prestation avant le départ (...)

A l’assaut des cités maritimes du Finistère le 17 août 2014:
Avec 1000 kilomètres de côtes et trois mers, le Finistère, terre des navigateurs et berceau de la thalassothérapie, est le premier département maritime français. Et il détient le record national du (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 190

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. créations de sites internet Rizom