Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Les 10 bonnes raisons d’aller en Israël

Partagez cet article  ›› 
lundi 3 janvier 2011, par laura
imprimer article 

3 millions de touristes ont visité Israël en 2010 pulvérisant ainsi le record de fréquentation de l’histoire du pays. Sur ces 3 millions il y a eu 300 000 Français dont Audrey Tautou et Edouard Baer. Alors pourquoi un tel engouement ? Tout simplement parce qu’Israël est une destination unique, complexe mais attachante. La preuve en 10 chapitres.

Le mur des Lamentations

Au départ ce n’est qu’un simple mur de soutien construit par Hérode sur le Mont du temple en 20 avant JC. C’était le seul endroit de la ville où, sous la domination romaine, les Juifs avaient le droit de venir pleurer un jour par an. Après la destruction du Second Temple rasé par les Romains en 68, les juifs sont venus y pleurer l’exil de leur peuple, d’où le nom de "mur des Lamentations". Depuis la création d’Israël on parle plutôt de "mur occidental". Il domine une esplanade qui fait office de synagogue en plein air. C’est le lieu le plus sacré pour les Juifs et la ferveur religieuse y est impressionnante, mais paradoxalement, après le passage des contrôles de sécurité pour pénétrer dans la zone, il y règne une très grande sérénité. La partie visible du mur n’est pas si grande qu’on l’imaginait (55m), et même les non-religieux peuvent être submergés par l’émotion. Difficile de dire pouquoi... Parce que nous sommes au coeur de l’Histoire ? Parce que ce mur est le symbole de la permanence de l’histoire juive à travers ses exodes et ses exils mais aussi parce que les Palestiniens souhaitent faire de cette terre la capitale de leur futur état alors que c’est la capitale d’Israël mais non reconnue par la communauté internationale ? Peut-être tout simplement parce le mur des Lamentations fait partie des endroits qu’il faut avoir vus avant de mourir...

Il ne faut pas non plus rater derrière le mur, le sublime Dôme du Rocher, troisième sanctuaire le plus saint de l’islam. L’une des oeuvres les plus grandioses de l’architecture musulmane.

La vieille ville de Jérusalem

Des remparts, 8 portes et 4 quartiers qui cohabitent : le juif, le chrétien, l’arabe et l’arménien. Des ruelles, des souks et des vestiges antiques et médiévaux. Une histoire plus de 3 fois millénaire. Et surtout une Terre Sainte pour les 3 grandes religions monothéistes : Salomon y aurait bâti son Temple, le Christ y aurait été crucifié et Mahomet y serait monté au ciel.

A voir absolument : la Via Dolorosa pour suivre le soi-disant chemin de croix de Jésus la basilique du Saint-Sépulcre haut lieu du christianisme qui accueille 6 communautés différentes, le Cardo, ou le très intéressant musée de l’histoire de Jérusalem dans la Tour de David.

La partie moderne de Jérusalem

Ce n’est qu’au milieu du XIXe siècle que Jérusalemen déborda de son enceinte fortifiée pour lui donner son aspect cosmopolite.
Si vous n’avez pas trop de temps une visite s’impose : Yad Vashem.
« Et je leur donnerai dans ma maison et dans mes murs un mémorial (Yad) et un nom (Shem) qui ne seront pas effacés ». La citation est du prophète Isaïe. Vous l’aurez compris, c’est l’un des lieux les plus symboliques de l’Etat d’Israël : un monument en souvenir des 6 millions de victimes de l’Holocauste. Mais aussi un musée, des archives et un institut de recherche sur 4200m2. C’est très bien documenté, très riche en témoignages. Et très chargé émotionnellement...

Autre musée à ne pas rater dans cette partie moderne : le musée d’Israël avec sa maquette géante de la ville et son espace dédié aux manuscrits de la mer morte.

Massada


C’est d’abord un paysage grandiose avec une forteresse située au cœur de l’antique Judée et inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est surtout le symbole de la résistance juive puisque ce fut le dernier refuge des combattants juifs de la liberté affrontant l’armée romaine qui ont choisi de se suicider plutôt que de se rendre. Le message est clair : il vaut mieux mourir de son propre chef que vivre le déshonneur et l’humiliation de la défaite... Les familles y célèbrent les bars mitsvah de leurs enfants (leur majorité religieuse), les écoliers viennent s’y faire photographier, et les soldats de Tsahal, l’armée du pays, venaient y recevoir leur insigne ou prêter serment et promettre que « Non, la chaîne n’est pas rompue sur le sommet inspiré. Plus jamais Massada ne tombera » ... La tradition veut que chaque israélien vienne grimper la colline au moins une fois dans sa vie, une manière d’entretenir la volonté du peuple juif de rester libre sur sa propre terre… Bref pour comprendre ce pays, il faut vraiment venir ici.

Les ruines sont plutôt bien conservées et les plus sportifs et matinaux marcheront 4 heures pour voir le lever du soleil de son sommet à 400m au-dessus de la mer morte. Les autres prendront le téléphérique.

A noter qu’après le triomphe en juin dernier de l’opéra Nabucco de Verdi sur ce site majestueux, Aïda est déjà au programme du 2 au 5 juin 2011 en ce même lieu.

Le désert

Il couvre presque toute la moitié sud du pays avec un centre montagneux et un sud beaucoup plus aride. Pendant des millénaires cette zone fut une étape obligée sur la Route des Epices de l’Orient à la Méditerranée. Aujourd’hui on peut y marcher, le parcourir en 4x4, à dos de chameaux ou d’ânes, l’escalader, ou descendre en rappel.

La mer Morte

Située à 400m au-dessous du niveau de la mer, sa densité est supérieure aux autres mers. Résultat : on flotte sans aucun problème, et d’ailleurs on ne peut pas y faire grand chose d’autre !
L’expérience est à vraiment faire sauf si vous avez des coupures sur la peau car la sensation de brûlure sera terrible. La mer morte contient aussi beaucoup de sels minéraux dont la plupart possèdent des vertus thérapeutiques et on vous conseille de vous badigeonner de boue avant d’entrer dans l’eau. Douche impérative en sortant !
L’épaisse couche d’ozone permet de s’exposer au soleil sans recevoir trop de rayons ultra-violets. Signalons que la Mer Morte est actuellement en lice parmi 28 finalistes pour être élue prochainement sur la liste des 7 Nouvelles Merveilles de la Nature.

Tel Aviv


Ville jeune (elle a fêté son centenaire en 2009), c’est la capitale économique et culturelle du pays. Et une station balnéaire moderne qui vit beaucoup la nuit. On appréciera l’architecture de style Bauhaus et le vieux quartier de Jaffa.

Il faut voir le nouvel endroit dont tout le monde parle : La tahana. Une ancienne gare réaménagée avec des boutiques, des restos, des galeries, et de nombreux événements organisés dans ce lieu branché pour un mélange de Neve tsedek (pour la déco), de Soho (pour ses galeries d’art), et du Marais (pour les magasins branchés).

La mer Rouge


La mer rouge( toujours tiède) ravira les amateurs de plongée avec une faune sous-marine riche en couleurs et en formes. L’intérieur des terres a gardé un côté sauvage. Eilat, un simple avant-poste militaire en 1948 s’est transformé en station balnéaire à la mode. C’est l’endroit pour nager avec les dauphins, pour admirer les fonds marins sans se mouiller grâce à un observatoire aux parois vitrées qui plonge dans l’eau et pour profiter du soleil.

Galilée

Dans cette région au nord du pays qui fut un point de passage important entre l’Afrique, l’Europe et l’Asie les sites bibliques et archéologiques sont nombreux. Mais là le décor est différent : c’est vert et vallonné. Il y a des montagnes (avec de la neige en hiver), la mer, le Jourdain et le lac de Tibériade. Un havre de fraîcheur pendant l’été très prisé par les Israéliens.

Un pays si différent

Israël est une terre de contrastes : ancien et moderne, mers et désert, plaines et montagnes, élévation spirituelle et descente au point le plus bas de la terre, état jeune sur une terre ancestrale et un autre qui se bat pour exister. Et l’importance de l’histoire tranche avec la taille modeste des édifices. Il est très difficile de définir l’identité israélienne. Le brassage des populations est étonnant et sur cette terre de diversité le judaïsme ne constitue pas un facteur d’unité. Vous ne trouverez pas forcément les réponses à toutes vos questions en venant ici mais seul un voyage sur place vous permettra de vous rendre compte par vous-même de ce qui fait le charme de cette destination.

Crédits Photo : Ministère Israélien du Tourisme


A lire

Guide Voir Israël Jérusalem-Cisjordanie

Hachette Tourisme

336 pages

22,50 euros

La bible indispensable pour mieux comprendre l’histoire et la complexité d’une région et pour ceux qui veulent aller plus loin qu’un simple guide pratique avec une infographie très riche.

Country Guide Israël

Le Petit Futé

402 pages

15 euros

Comme d’habitude le guide fourmille de conseils très pratiques avec la toujours très réussie section "Israël en 30 mots-clés" qui offre un premier survol complet de la destination.

lundi 3 janvier 2011, par laura
imprimer article  Autres articles de laura | Mots-clés |

Sur le thème : Proche-Orient

A bord d’El Al on est déjà en Israël le 8 mars 2011:
Parfois un voyage dans un pays étranger commence bien avant d’y avoir posé les pieds. C’est le cas avec la compagnie aérienne nationale de l’État d’Israël. D’ailleurs son slogan n’est-il pas "Plus qu’une (...)

Campagne pour la mer Morte le 29 janvier 2011:
Le danseur et chorégraphe israélien Ido Tadmor fait lui aussi campagne pour la mer Morte. Il a récemment publié une vidéo et une série de photographies prises à la mer Morte, dans le cadre de son (...)

Israël a le vent en poupe le 27 janvier 2011:
La crise ? Quelle crise ? L’Office de Tourisme Israélien en France vient de nous confirmer que les chiffres de fréquentation de décembre 2010 affichent une augmentation de près de 20% et un record (...)

Eilat encore plus accessible le 1er décembre 2010:
Tandis qu’en Europe, les journées ont tendance à nettement se rafraîchir, Eilat la cité balnéaire du sud d’Israël se prépare à accueillir des dizaines de milliers de touristes à la recherche d’un beau (...)

Réouverture du musée d’Israël à Jérusalem le 28 octobre 2010:
Considéré après ses trois années de rénovation comme l’un des plus grands et prestigieux musée encyclopédique du monde, le Musée d’Israël est à nouveau ouvert au public depuis cet été ; et ce, 45 ans après (...)

0 | 5

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.2.1 [23954]. créations de sites internet Rizom