Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

La Route 66, si délicieusement vintage

Partagez cet article  ›› 
mercredi 29 janvier 2014, par laura
imprimer article 

C’est probablement la route la plus mythique au monde. Pendant la Grande Dépression des années 1930, la Route 66 rejoignait Chicago à Los Angeles sur presque 4000km, en traversant huit États et trois fuseaux horaires. Les pauvres s’y engouffraient dans l’espoir d’une vie meilleure à l’ouest. Déclassée en 1985, la Route 66 n’existe plus officiellement, mais c’est devenu un merveilleux itinéraire touristique. Plus particulièrement en Arizona.

Son sourire lui mange son visage et son enthousiasme est contagieux. Angel Delgadillo a toujours vécu au bord de la Route 66. Il est né il y a 87 ans à Seligman et n’a jamais quitté la bourgade. "J’ai vu la grandeur et la décadence de la Route 66. Dans les années 70, après la création de I’Interstate 40 (une autoroute), mon village était en train de mourir et ma boutique de barbier ouverte en 1950 battait de l’aile...Alors j’ai eu l’idée de créer un musée et de fédérer les états concernés par le passage de la Route 66" raconte t’il ravi d’être, une fois de plus, au centre de l’attention. Car Angel est une star mondialement connue que les médias s’arrachent ! Parce que c’est à lui que l’on doit la renaissance de la Route 66. En 1979 il prend la tête de la toute première association de défense de la Route 66, avant de fonder en 1987 The Historic Route 66 Association of Arizona.


Dans son Barber Shop, Angel se fera un plaisir de vous montrer les photos des célébrités passées entre ses mains. Mais le clou du spectacle c’est le merveilleux bordel de son magasin de souvenirs à l’effigie de la Route 66. So kitsch ! Et si vous lui dîtes que vous êtes Français il n’oubliera pas de vous dire qu’il apparaît dans un clip de Johnny Hallyday et qu’il est fier d’avoir une écharpe du club de foot de Saint-Etienne !

Dehors, dans la rue principale de Seligman, où vivent 450 habitants, les bus de touristes se garent entre des Elvis Presley grandeur nature et des James Dean en carton qui posent à côté de vieilles pompes à essence et de carcasses d’anciennes voitures... Et il est de bon ton de s’arrêter, non loin, au Snow Cap Drive In, le café-restaurant tenu d’abord par le père d’Angel, puis par l’un des frères, et aujourd’hui par ses neveux. C’est bizarre : on pourrait détester cette petite ville entièrement dévolue au tourisme dans une zone aride, mais pourtant l’authenticité est encore de mise. Grâce à la famille Delgadillo. "La Route 66, c’est l’Amérique d’hier, personne ne doit l’oublier !" nous lance Angel en guise d’au revoir.

L’histoire


En 1916, le président américain Wilson jette les bases d’une véritable politique nationale des transports. Un projet pour la création de la première route transcontinentale du monde est avalisé en 1925 et l’US Route 66 naît officiellement l’année suivante. Pour limiter les coûts, elle suit essentiellement l’itinéraire déjà tracé du chemin de fer. La Grande Dépression de 1929, la sécheresse et les tempêtes de sable frappent le Middle West. Des milliers de fermiers et de travailleurs pauvres, surtout de l’Oklahoma et de l’Arkansas, empruntent alors cette route pour fuir la misère et migrer vers la Californie. John Steinbeck dans « Les Raisins de la colère », publié en 1939, raconte très bien cette tragédie. Les troupes américaines et leurs équipements de la Seconde Guerre Mondiale ont aussi transité par là. Après-guerre, la prospérité retrouvée, on prend alors le temps de traverser le pays grâce à cette première autoroute traversant le continent américain de part en part. Elle n’est plus empruntée par nécessité, mais par plaisir et ces voyages suscitent un formidable engouement économique. Stations essence, motels, drive-in, néons illuminés la nuit, panneaux publicitaires et attractions touristiques pullulent.

Dès les années 1970, la dangerosité du trajet et le développement des autoroutes voulues par le président Eisenhower (impressionné par les gigantesques chantiers autoroutiers réalisés par les Allemands pendant la deuxième guerre mondiale) motiveront son déclassement progressif. Les petites et grandes villes autrefois animées se meurent et deviennent des ghost towns, des « villes-fantômes ». Il faudra attendre les années 1990 pour qu’un élan de préservation s’empare des États traversés par cette Route 66. Cet itinéraire, aussi connu sous les noms de "Mother Road", "Main Street USA" et "Will Rogers Highway", a d’ailleurs inspiré Nat King Cole, Chuck Berry, Bob Dylan, les Rolling Stones ou Depeche Mode, et les films Easy Rider, Bagdad Café et Thelma et Louise y ont été tournés.

Pour les nostalgiques de la Route 66, l’Arizona est doublement important car c’est là que se parcourt sa plus longue portion entièrement praticable : 159 miles (soit 255km) très bien préservés entre Ash Fork et Kingman. De plus, The Grand Canyon State fut le dernier État traversé par la Route 66, avec le dernier segment encore en fonction en 1985 à Williams.

Williams

Son centre historique offre toujours une ambiance western et rétro fifties et surfe désormais sur le tourisme, en particulier grâce à sa proximité avec le Grand Canyon. De là, le Grand Canyon Railway part tous les matins et met 2 heures pour atteindre le Grand Canyon. Quelques kilomètres plus loin, une section de la Route 66 (datant des années 21 et 31) appelée "Historic Route 66 Bike Trail" est maintenant réservée aux vélos.

Hackberry

Perdu dans les montagnes entre les cactus de Peach Springs et Kingman, vous ne pouvez pas ne pas vous arrêter au Hackberry General Store. La station-service date de 1934 et elle a été fermée en 1978. Robert Waldmire, un des dessinateurs officiels de la Route 66, a décidé en 1992 de la transformer (enfin si peu) en magasin de souvenirs. La corvette rouge de 1956 qui trône devant plante le décor. Là encore, c’est un aller simple pour une plongée vintage avec une multitude d’objets et d’enseignes. Et malgré de nouveaux propriétaires, le charme opère toujours. On dit même que c’est l’endroit le plus photographié de la Route 66 !

Kingman

Kingman se veut le coeur de celle qu’il faut désormais appeler « Historic Route 66 ». Cette ville fondée en 1882 et située au nord-ouest de l’Arizona à 3h30 au nord de Phoenix, abrite depuis 2001 un musée qui lui est entièrement consacré au premier étage du Powerhouse Visitor Center. Pour 4 dollars, The Route 66 Museum présente chronologiquement l’histoire de ce mythe avec de nombreuses photos et reconstitutions, et de très intéressants témoignages.

A noter que cet été, du 14 au 17 août, Kingman accueillera le Festival International de la Route 66. Au programme : défilé de voitures et motos anciennes, conférence sur la conversion pour devenir la première autoroute américaine entièrement électrique parsemée de stations de rechargement solaire, rassemblement historique de Coccinelle Volkswagen, tournois de golf et bowling et concerts.

Oatman

Oatman est une ancienne ville minière érigée en 1906 à plus de 800m d’altitude au pied du désert de Mojave. Ses mines d’or faisaient partie des plus importantes de l’Arizona jusque dans les années 30. La Route 66 est quasiment la seule route de ce petit village entouré par les Black Mountains et principalement habité (on plaisante !) par des ânes. Les burros, utilisés pour le transport de l’eau et des matériaux dans les mines, ont été abandonnés quand les dernières mines furent fermées en 1942, et depuis leurs descendants déambulant librement auprès des 500 000 touristes annuels.

Musique country, vieilles devantures, Américains sans âge au volant d’une Harley Davidson et duels au pistolet des Oatman Gunfighters animent cette véritable ville fantôme. L’endroit est aussi connu pour avoir accueilli la nuit de noce de Clark Gable avec Carole Lombard à l’Oatman Hotel & Café après leur mariage à Kingman en 1939.

Pour les Oakies et les Arkies des années 30, Oatman était la dernière étape, avant la Californie, leur Terre Promise, sur la Route 66. « The mother road, the road of flight » disait Steinbeck. La route-mère, la route de la fuite.

Renseignements sur www.visitarizona.fr et sur www.arizonaguide.com

Crédits photos : Arizona Office of Tourism et Kingman Visitor Center

mercredi 29 janvier 2014, par laura
imprimer article  Autres articles de laura | Mots-clés |

Sur le thème : Musée

Le Massachusetts célèbre le 100e anniversaire de la naissance de JFK le 20 novembre 2017:
En l’honneur du 100e anniversaire de la naissance du président Kennedy, né le 29 mai 1917, le Musée John F. Kennedy à Boston dans le Massachusetts présente une exposition intitulée « JFK at 100 : (...)

Le Louvre Abu Dhabi ouvrira le 11 novembre le 6 novembre 2017:
Le Louvre Abu Dhabi ouvrira ses portes au public le 11 novembre. Il s’agit du premier musée du monde arabe conçu comme un musée universel, ayant vocation à refléter l’histoire commune de l’humanité à (...)

Ouverture du Jimi Hendrix Park le 18 septembre 2017:
Le Jimi Hendrix Park a été inauguré cet été à Seattle en présence de Janie L. Hendrix, la sœur du célèbre musicien. Sur une superficie de 10 117m², il met à l’honneur la musique et le talent du (...)

Réouverture du Musée de Varsovie le 12 septembre 2017:
Le Musée de Varsovie vient de rouvrir ses portes après 4 ans de travaux. Les onze bâtiments adjacents abritent le musée et forment un labyrinthe de pièces, cours intérieures et cages d’escalier aussi (...)

Vosges du Sud : un grand ballon d’oxygène le 8 juillet 2017:
En cette période caniculaire, où nous recherchons l’ombre fraîche des arbres et où le moindre point d’eau nous attire, le parc naturel régional du Ballon des Vosges est une destination toute indiquée (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 315

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.2.1 [23954]. créations de sites internet Rizom