Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

La Normandie fête la liberté, 70 ans après le Débarquement

Partagez cet article  ›› 
mardi 6 mai 2014, par Eric
imprimer article 

C’est le 6 juin à Ouistreham, en présence de nombreux chefs d’Etats, qu’aura lieu la cérémonie internationale commémorant le 70e anniversaire du Débarquement allié.
Cette opération de débarquement en Europe baptisée « Overlord » et commandée par le général Eisenhower, avait été décidée dès 1943. L’idée était de surprendre les Allemands qui attendaient plutôt une opération sur les côtes du nord de la France. Et d’attendre le bon jour (il fallait une mi-marée montante, que ce soit à l’aube et précédée d’une nuit de plein lune). Initialement planifié pour le 5 juin, l’opération se déroule finalement le 6 juin à partir de 6h30. Plus de 150 000 soldats américains, anglais, canadiens, français, mais aussi polonais, néerlandais, belges ou norvégiens débarquent par la mer et le ciel sur les plages d’Utah, d’Omaha, de Gold, de Juno et de Sword. La bataille de Normandie, qui mobilise près de trois millions de soldats, dure 77 jours (soit bien plus que prévu par les stratèges alliés). Elle prend fin le 21 août à Tournai-sur-Dive avec la prise de la poche de Falaise, sur les hauteurs de Montormel avec l’encerclement de 100 000 allemands, 6 nations mobilisées et 10 000 soldats allemands tués.

La commémoration du Débarquement du 6 juin 1944 est toujours un événement marquant en Normandie. Il l’est tout spécialement à l’occasion des anniversaires quinquennaux et décennaux dont la résonance internationale est particulièrement marquée. Voici une sélection de sites à voir et d’événements à vivre cette année :

A visiter

- Le musée du Débarquement à Arromanches

Inauguré en 1954 par René Coty, il s’agit du plus ancien musée consacré aux événements du 6 juin. Et construit à l’endroit même du port artificiel britannique dont les vestiges sont encore visibles à quelques centaines de mètres du rivage. Avec plus de 300 000 visiteurs accueillis en 2012, le musée du Débarquement est une étape incontournable. Il réunit documents et maquettes pour comprendre l’incroyable construction et les usages de ce port artificiel d’Arromanches. Grâce à un cinéma et une animation audiovisuelle, le musée propose de revivre toute l’intensité du Jour J.

- Le Mémorial de Caen

Il déroule de manière pédagogique tous les événements de la Seconde Guerre mondiale, et en particulier ceux du Débarquement et de la Bataille de Normandie. Mais c’est presque tout le 20e siècle qui est balayé. Et toujours avec un état d’esprit de réconciliation comme le démontre son 2e nom (Cité de l’Histoire pour la Paix). Le Mémorial de Caen, a inauguré en 2013 une nouvelle exposition permanente sur le bunker souterrain du général Richter à travers une scénographie inventive. Ce sont les aspects militaires de l’Occupation allemande et l’histoire du Mur de l’Atlantique qui sont mis en lumière. Et il exposera à partir de fin mai « Les 100 objets des 100 jours de la Bataille de Normandie » avec de nombreux objets et documents.

- Le Centre Juno Beach à Courseulles-sur-Mer

Le Centre Juno Beach, qui vient de fêter ses dix ans, propose au public un nouveau film aussi émouvant que pédagogique, intitulé « Dans leurs pas ». Ce musée est le seul sur les Plages du Débarquement à être entièrement consacré au rôle que les Canadiens ont joué en Normandie lors de la Seconde Guerre mondiale. L’exposition « Mamie, c’était comment pendant la guerre ? » permet aux enfants d’imaginer ce qu’aurait pu être leur vie s’ils avaient eu dix ans en 1944. La visite du musée se poursuit par la découverte d’une galerie du Mur de l’Atlantique ouverte pour la première fois cette année.

- Le musée du Débarquement Utah Beach à Sainte-Marie-du-Mont


Situé sur le site même du débarquement américain (la plage de la Madeleine), le musée d’Utah Beach, créé en 1962 dans un ancien blockhaus, a été récemment rénové, agrandi et réaménagé. Matériel d’époque, armes, photographies, cartes, engins amphibies et objets souvenirs y font revivre les temps forts du Jour J à travers 10 séquences. Avec, en prime, une vue panoramique sur la plage et la mer… Et l’attraction, c’est un avion bombardier B26 accompagné de deux simulateurs de vols. De plus, jusqu’en septembre un mur de témoignages y est érigé : chacun est invité à venir déposer un message de reconnaissance à ceux venus libérer le territoire, à laisser un message de Paix ou bien à témoigner de leur expérience durant la Seconde Guerre mondiale.

- Le Normandy Tank Museum à Catz

Avec 3100m2 de hall d’exposition, 5 hectares pour les démonstrations de char et 3 hectares de pistes d’aviation, c’est le plus grand musée normand. Amateurs de blindés et de véhicules américains, le Normandy Tank Museum, ouvert l’année dernière, est pour vous. Sa collection unique réunit un ensemble considérable de chars ayant servi pendant le conflit, ainsi qu’un corpus important de camions et de motos de l’US Army. On peut même monter dans un char...

- Overlord Museum à Colleville-sur-Mer

C’est un tout nouveau musée dédié au 6 juin 1944 et à la Bataille de Normandie qui bénéficie d’une collection exceptionnelle et inédite de plus de 10 000 objets et documents retrouvés sur le sol normand, qu’un témoin de l’époque a soigneusement rassemblés durant plus de quarante ans.

- Le Mémorial du 19 août 1942 à Dieppe

Le Mémorial du 19 août 1942 réunit un ensemble de documents, d’objets et de maquettes qui évoquent les missions et les actions des soldats, des marins et des aviateurs alliés ayant participé au Raid du 19 août 1942. La visite du musée est complétée par la projection du film « Opération Jubilee », tentative ratée de débarquement des alliés en France occupée, sur le port de Dieppe.

- Le Mémorial Bruneval à Saint-Jouin-Bruneval

Ce fut l’une des opérations alliées les plus audacieuses : dans la nuit du 27 au 28 février 1942, 120 soldats britanniques appartenant au 2e bataillon du régiment de parachutistes, sautent sur le cap d’Antifer pour s’emparer d’une station radar. L’opération Biting, la première opération aéroportée menée par les alliés en France occupée, sera un succès. Un mémorial inauguré en 2012 sur la commune de Saint-Jouin-Bruneval par l’un des derniers vétérans du raid, rend hommage à ces héros. Site accessible gratuitement.

- Le musée Airborne à Sainte-Mère-Église

Implanté depuis 1964 sur le place de l’Eglise, le Musée Airborne retrace la formidable épopée à laquelle ont pris part les parachutistes américains des 82e et 101e divisions aéroportées dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, lors de l’Opération Neptune. Documents, témoignages et munitions composent les collections d’un musée agrandi en 2014 qui bénéficiera désormais de 1200m2 supplémentaires. A noter la présence d’un planeur Waco CG-4A, l’unique exemplaire en France, et celle d’un authentique avion Douglas C-47 Skytrain ayant participé au largage des parachutistes.

- Le Mémorial de la liberté retrouvée à Quineville

La Seconde Guerre mondiale en Normandie y est présentée de manière chronologique, et l’accent est plus particulièrement mis sur la vie quotidienne des Français pendant l’Occupation. Ainsi, dans ce mémorial on peut marcher à travers une rue reconstituée avec ses boutiques et ses maisons et un authentique blockhaus du Mur de l’Atlantique.

- Le musée du mur de l’Atlantique à Ouistreham

Il est installé à l’intérieur de l’ancien QG de l’armée allemande dans une tour de béton et d’acier impressionnante. La barge d’assaut a été bien entendu restaurée, et a même servi de décor à Steven Spielberg pour tourner son film aux 5 oscars "Il faut sauver le soldat Ryan" !

A voir

- Arromanches 360° à Arromanches-les-Bains

Le film « Les 100 jours de la Normandie », visible au cinéma circulaire 360° d’Arromanches, retrace l’histoire de la Bataille, de la préparation du Débarquement à la Libération de Paris. Réalisé par les auteurs de la série événement « Apocalypse », ce film est un subtil mélange d’images d’archives provenant du monde entier et d’effets spéciaux saisissants. Projeté en haute définition sur 9 écrans, on en prend plein les yeux !

- La pointe du Hoc à Cricqueville-en-Bessin

C’est sur ce site exceptionnel que les Rangers de l’armée américaine ont escaladé les falaises hautes de 30m et pris possession d’un lieu stratégique, leur assurant le contrôle de la route côtière, jouant ainsi un rôle important dans le succès des Alliés. On y voit encore un témoignage direct de la violence des combats. Le site est accessible gratuitement. L’espace d’accueil de la Pointe du Hoc a fait peau neuve, et s’est installé dans un bâtiment très contemporain qui lui a permis de doubler sa surface.

- La batterie de Longues-sur-Mer

Entre Arromanches et Omaha Beach, Longues-sur-Mer est la seule batterie des plages du Débarquement à être classée monument historique. Elle est aussi la seule à être encore équipée de ses canons d’époque. La batterie comprend un poste de commandement de tir et quatre casemates abritant chacune une pièce d’artillerie toujours en place. Le site est accessible gratuitement et des visites guidées payantes sont organisées tous les jours en juin, juillet et août à 10h15, 11h45, 14h15 et 15h45.

- La Batterie d’Azeville

Chargée de protéger les plages de la côte est du Cotentin, cette batterie allemande était l’un des objectifs prioritaires des Alliés le 6 juin 1944. Pour une évocation plus vraie que nature des grandes heures de la Bataille, la Batterie d’Azeville a choisi de restituer les peintures de camouflage en trompe-l’oeil de ses casemates. Celles-ci ont pu être recréées grâce à des photographies d’archives datant de 1944. Et le réseau de souterrains est incroyable. Le 9 juin s’y tiendra une conférence sur les troupes allemandes en Normandie.

- « Cherbourg… Et la Liberté vint de la mer »

Jusqu’en septembre, La Cité de la Mer de Cherbourg accueille l’exposition « Cherbourg… Et la Liberté vint de la mer ». À travers des photos et des films d’archives, elle met en lumière le travail des forces américaines au lendemain de la Libération du port de Cherbourg, devenu à ce moment-là le plus grand port du monde. Les tirages de très grands formats et les films d’archives aident à comprendre toute l’importance du rôle logistique du port de Cherbourg dans la libération de l’Europe. Des photos et vidéos sous-marines récentes de l’expédition « D-Day » menée permettent de découvrir les épaves des bâtiments coulés au large de la côte normande, sur lesquelles certains vétérans ont pu plonger…

A faire

- Circuit musée à ciel ouvert autour de Sainte-Mère-Église

Ce circuit de 50km autour de Sainte-Mère-Église, Picauville et Utah Beach se découvre avec un visioguide en location à l’Office du tourisme de Sainte-Mère-Église. Guidé de site en site (11 au total) grâce à un système GPS, le visiteur revit sur son écran les premiers jours du Débarquement.

- Suivre le vouloir de la mort de Montormel

Sur une vingtaine de kilomètres et au départ du Mémorial de Montormel (situé au coeur de la poche de Falaise-Chambois), un circuit en voiture est proposé en dix étapes, pour comprendre le déroulement de la bataille de la Poche de Falaise-Chambois, la plus grande bataille de la Seconde Guerre mondiale sur le front occidental dont l’issue a permis la libération du reste de l’Europe. Vous emprunterez une partie du « Couloir de la mort » par lequel les troupes allemandes se sont retirées.

- Le Circuit 39-45 à Fécamp

Associé à un diaporama pédagogique, le Circuit 39-45 de la ville de Fécamp propose tous les samedis de l’été, de partir à la découverte des vestiges de la Seconde Guerre mondiale, pour comprendre l’importance du Mur de l’Atlantique, dont témoignent les blockhaus du Cap Fagnet. Au programme : un diaporama pour prendre conscience de l’ampleur de l’ouvrage puis un circuit pour accéder à l’hôpital militaire allemand. En parallèle, le cinéma Le Grand Large de Fécamp diffusera le 20 septembre à 21h30 deux documentaires de Jérôme Prieur, « Le Mur de l’Atlantique » et « Opération Jubilee ».

- Suivre les pas de la 101e Airborne

Ce circuit de 40km vous invite à découvrir 13 sites des hauts lieux de la bataille pour la libération du secteur de Carentan où s’opposèrent pendant plusieurs jours parachutistes américains et parachutistes allemands. La carte et les indications GPS permettent de s’orienter facilement à son rythme au coeur du Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

- Dans les pas des commandos à Ouistreham

De début juin à fin août, la ville de Ouistreham propose des promenades guidées sur le thème de l’Occupation et la Libération de Ouistreham. Ce sujet permet d’aborder une page parfois méconnue de notre histoire, entre autres celle des « bérets verts de Kieffer » qui faisaient partie du commando franco-britannique qui libéra la ville de Ouistreham.

- Reconstitution de campement à Duclair

Le parc du château du Taillis qui renferme le musée « Août 1944 » accueille les 10 et 11 mai une reconstitution de campements américains, anglais, français et allemands avec plus de 250 figurants. À noter aussi le 31 août une projection conférence consacrée au sujet trop peu traité de « La Traversée de la Seine » organisée par l’équipe du château au théâtre de Duclair.

- Reconstitution du camp Arizona à Carentan

Une reconstitution plus vraie que nature du 4 au 9 juin du camp allié Arizona, avec matériel d’époque militaire, civil et agricole, animations musicales, défilé de véhicules, projections en plein air, exposition de documents d’archives et évocation de la vie quotidienne des soldats et des civils.

Les animations

- Du 1er au 9 juin : D-Day Festival

Pour son édition 2014, le célèbre D-Day Festival voit encore plus grand. En plus d’une pléiade de cérémonies, de concerts, de marches historiques, de démonstrations de parachutage ou de feux d’artifices proposés de Courseulles-sur-Mer à Arromanches, d’Omaha Beach à Carentan en passant par Sainte-Mère-Eglise, Longues-sur-Mer et Bayeux, un grand défilé de véhicules militaires est organisé à Grandcamp-Maisy et à Isigny.

- Le 5 juin : embrasement de la côte

24 sites majeurs des plages du Débarquement participent à un spectaculaire embrasement de la côte normande sur 80km, avec 24 feux d’artifice synchronisés qui seront tirés le 5 juin dès la tombée de la nuit.

- Le 6 juin : Le D-Day sur écran géant à Caen


En 2013, Pascal Vuong, architecte de formation, a tourné en Normandie le film événement D-Day Normandie 1944, un long-métrage documentaire 3D Relief au format IMAX_® destiné aux écrans géants. C’est le premier film Imax en 3D sur le débarquement. Ce film mélange images de synthèse, archives photos, animations au sable, mais aussi prises de vue réelles aériennes et au sol. Pour la première fois dans l’histoire du cinéma, les spectateurs vont découvrir le Débarquement dans tout son gigantisme mais aussi la longue bataille de Normandie qui a suivi, jusqu’à la libération de Paris. Le film sortira en juin dans les salles à écran géant du monde entier, dont la Géode à Paris et le Zénith de Caen où il sera diffusé à partir du 6 juin (date unique de projection à Caen).

- Les 6 et 8 juin au soir : Spectacle historique à Merville

"Ils ne savaient pas que c’était impossible..." est une grande fresque historique en 4 tableaux qui permettra de suivre la reconstitution de la batterie de Merville, son fonctionnement, la venue de Rommel juste avant le Débarquement et l’entraînement des parachutistes britanniques avant l’assaut.

- Le 7 juin : pique-nique géant à Omaha Beach

Rendez-vous le 7 juin pour le 10e pique-nique géant sur la plage d’Omaha, en signe de reconnaissance pour ceux qui se sont battus pour la liberté. Depuis 2005, ce moment fraternel, amical et familial rassemble près de 1 500 personnes de toutes générations et de toutes nationalités.

- Le 8 juin : parachutage à Sainte-Mère-Église

Un déluge de parachutages civils et militaires, avec plusieurs nationalités présentes sur le site historique de La Fière, drop zone en 1944. Restauration et animations diverses sont prévues sur place tout au long de la journée.

- Le 8 juin : salon du livre de la bataille de Normandie à Tilly-sur-Seulles

La sixième édition de ce salon, organisée par l’association Tilly 1944, se déroulera au musée de la bataille de Tilly-sur-Seulle abrité dans une chapelle du XIIe siècle.

- Du 3 au 6 juillet : concerts à Rouen

La Région Haute-Normandie organise une série de concerts gratuits et en plein air sur les quais de la Seine à Rouen. Dans le même esprit festif et grand public que les concerts proposés lors des différentes éditions de l’Armada, ces 4 soirées donnent à voir et à entendre des têtes d’affiches nationales et internationales.

- Du 14 juin au 23 août : les lumières de la liberté à Bayeux

À la tombée de la nuit, Bayeux propose une déambulation autour de la cathédrale, un spectacle intitulé « Les lumières de la Liberté », qui mêle récit, mise en couleurs, effets spéciaux, musique et projection d’images. Les mardis, jeudis et samedis.

Un rendez-vous avec l’Unesco


La Bataille de Normandie a été incontestablement un élément majeur dans la construction de l’Europe et d’une paix durable. Forte du soutien du Président de la République et de personnalités internationales, la Région Basse-Normandie a déposé un premier dossier auprès du ministère de la Culture en vue d’une inscription des plages du D-Day sur la liste indicative française, première étape du processus d’inscription de biens au Patrimoine mondial de l’Unesco. Le Comité des biens français du Patrimoine mondial a rendu un avis favorable dans sa séance du 9 janvier. Il appartient désormais à la Ministre de la Culture de se prononcer sur l’inscription des plages sur la liste indicative française : si elle juge le dossier recevable, il sera alors déposé auprès de l’UNESCO. Et parce qu’il sera vraisemblablement le dernier anniversaire décennal en présence des acteurs et des témoins de ces événements, ce 70e anniversaire prend une dimension particulière pour ce projet. Et ceux qui souhaitent soutenir cette candidature peuvent signer l’appel « Liberté, j’inscris ton nom » sur le site www.liberte-normandie.com.

Un guide du Routard dédié

A l’occasion du 70e anniversaire du Débarquement, le Routard a sorti un guide spécialement consacré à cet événement majeur intitulé "Le débarquement et la bataille de Normandie" en partenariat avec le Comité Régional du Tourisme de Normandie et le Mémorial de Caen. Cet ouvrage propose des itinéraires sur les traces des combattants depuis les plages normandes, jusqu’aux dernières villes libérées, Dieppe et Le Havre, en passant par les musées et les sites qui évoquent cette période. Sans oublier une sélection d’adresses de bonnes tables et d’hébergements à proximité des lieux et dans les villes qui furent libérées en cet été 1944.

Renseignements sur www.le70e-normandie.fr, sur www.normandiememoire.com et sur www.normandie-tourisme.fr

Crédits photo : US Army, Musée Airborne, Comité Régional du Tourisme de Normandie, Thierry Houyel et Lesley Williamson

mardi 6 mai 2014, par Eric
imprimer article  Autres articles de Eric | Mots-clés |

Sur le thème : Cinéma

Sur les traces de Rocky à Philadelphie le 15 janvier 2016:
Prêt de 10 ans après son dernier combat, Rocky Balboa est de retour sur grand écran : Creed vient de sortir en France cette semaine. Le 7e opus de la saga qui a consacré Sylvester Stallone est le (...)

Les 10 lieux incontournables du cinéma américain le 13 novembre 2015:
Les films américains font rêver et ils donnent envie aux fans du 7e Art de voyager d’ouest en est sur les pas de leurs héros. De Retour vers le futur, à Manhattan, en passant par Maman j’ai raté (...)

Voyage au coeur des séries TV américaines le 25 octobre 2015:
En général les séries TV américaines boostent le tourisme sur les lieux des intrigues et de tournage. Alors pour vous dire « C’est comme dans une série TV » lorsque vous voyagerez aux Etats-Unis, le (...)

Seattle, une autre idée de l’Amérique le 18 juillet 2015:
Surnommée la Ville Emeraude (pour les forêts qui l’entourent), la porte de l’Alaska (c’est la dernière ville américaine avant la frontière canadienne à 160km), ou encore Jet City (pour le poids économique (...)

La Louisiane fait son cinéma le 14 octobre 2014:
Le 25e anniversaire du New Orleans Film Festival se tiendra du 16 au 23 octobre en Louisiane. En 2013, la Louisiane, désormais surnommée « Hollywood South », a dépassé la Californie et est ainsi (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 95

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.2.1 [23954]. créations de sites internet Rizom