Warning: md5_file(local/cache-js/jsdyn-socialtags_js-8d8d06d2.js.last): failed to open stream: No such file or directory in /homepages/31/d116362114/htdocs/FR/voyage/ecrire/inc/filtres.php on line 3189
Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Gros plan sur l’Exposition universelle de Milan

Partagez cet article  ›› 
jeudi 20 août 2015, par laura
imprimer article 

20 millions de visiteurs sont attendus à Milan cette année pour l’Exposition universelle qui se tient jusqu’au 31 octobre. Le billet d’entrée (34 euros la journée) donne accès aux 80 pavillons, tous destinés à réfléchir sur le thème « Nourrir la planète, Energie pour la vie ». Les pays et organisations participants y présentent leurs solutions pour nourrir plus de 9 milliards d’individus en 2050, tout en préservant la planète.

54 pavillons de pays, 3 organisations internationales, des villages thématiques consacrés à des produits (riz, café, chocolat...), un supermarché du futur, un parc de la biodiversité, un espace didactif sur l’alimentation durable : bienvenue sur les 110 hectares d’Expo Milano 2015, à 20 minutes en métro de Milan ! En 2050, il faudra nourrir un tiers de personnes de plus qu’aujourd’hui sur la planète et les spécialistes prédisent que la part du végétal va nécessairement augmenter dans nos assiettes, et celle de la viande reculer. A Milan, depuis le 1er mai, les pays participants exposent leurs visions de l’alimentation et leurs solutions pour nourrir le monde.

Le pavillon du Sultanat d’Oman

C’est un peu d’Oman que les responsables du Sultanat ont emmené à Milan avec une forteresse en pisé, un village accroché à la montagne, un cadran solaire et le système des aflaj, une structure d’irrigation formée d’un étroit réseau de canaux et de digues qui remonte à plus de 2 000 ans. Système d’ailleurs inscrit au Patrimoine de l’Unesco depuis 2006.

En arabe, "falaj" (aflaj au pluriel), signifie "diviser en parts". Répartissant l’eau de façon équitable entre les habitants d’un village (grâce aux cadrans solaires utilisés pour calculer la part d’eau revenant à chaque parcelle), ce système ancestral repose sur des rigoles qui permettent à la précieuse ressource de s’écouler depuis les oueds, les sources, ou les nappes phréatiques et de l’acheminer jusqu’aux zones cultivées, parfois distantes de plusieurs kilomètres. Ce sont donc les aflaj qui font vivre les buissons de roses de Damas et les vergers de grenadiers du Jabal Akhdar et qui irriguent les champs et les potagers verdoyants à l’ombre de palmiers dattiers dans les oasis. Il y a encore aujourd’hui environ 3000 aflaj en activité à Oman, et des recherches archéologiques tentent de mieux cerner leur origine, vraisemblablement Perse.

Mais la question de l’eau est aussi traitée à travers les barrages (qui alimentent par exemple Mascate ou Quriyat en eau) et les nouvelles techniques d’arrosage par brumisation (dans la plaine d’Al Batinah ou dans le Dhofar). Le pavillon omanais consacre donc une large place à l’association traditions ancestrales-innovations modernes, mais également aux richesses des récoltes (dattes, miel, noisettes) et de la pêche (avec de nouvelles normes de protection des zones marines et d’incitation à la pêche d’espèces locales).

Renseignements sur www.omantourisme.com

Le Pavillon de la France

La France, elle, a choisi, d’apporter ses idées pour produire plus et mieux, et nourrir autrement, en contribuant à l’autosuffisance alimentaire mondiale. La visite commence par la vision d’un potager avec 50 espèces reflétant la diversité de la production française, puis les visiteurs pénètrent dans un grand bâtiment en bois du Jura et en verre sur presque 3600m2. Ce grenier est inspiré d’un lieu typique de la culture alimentaire française, le marché couvert, où le spectacle est du sol au plafond. L’offre agricole-alimentaire de notre pays est ainsi présentée de manière originale en valorisant les produits de terroir, sans oublier de mettre aussi l’accent sur les solutions génétiques, les énergies renouvelables, la chimie des végétaux, les aliments de demain, les arts de la table et le plaisir et la santé.

Le pavillon de l’Italie

Là, c’est d’abord le bâtiment que l’on remarque : un palais blanc réalisé en ciment photocatalytique (au contact de la lumière du soleil, il capture les polluants de l’air et les convertit en sels inertes, un mortier utilisé dans 80% des agrégats recyclés). Puis place à l’abondance des produits de toutes les régions italiennes, vins y compris. L’occasion parfaite d’exposer le savoir-faire "Made in Italy" sous la protection d’un arbre de vie.

Le pavillon de l’ONU

C’est probablement le pavillon qui colle le mieux au thème de l’Expo. Avec sa présentation "Le Défi Faim Zéro. Unis pour un monde soutenable", les Nations Unies montrent que notre génération peut mettre fin à la faim dans le monde à condition de travailler tous ensemble... A l’entrée ouest de l’expo (celle située à proximité du métro Rho Fiera), on nous explique l’importance des plantes cultivées, des animaux, des forêts et de l’intervention de l’homme. Puis un mur impressionnant avec le cours des matières premières et des publicités constate que les produits agricoles sont devenus des produits financiers. Et la triste conséquence est visible dans la salle suivante : un tas de déchets représente les 30% de la nourriture produite dans le monde qui est gaspillée...

Le pavillon de l’Espagne

Le succès de la filière de production espagnole réside dans l’association entre tradition et innovation, pas étonnant donc de retrouver à Milan 2 blocs parallèles : le premier en bois et le second en acier et une thématique ("Cultiver le futur") tournée vers l’avenir. Ici, l’Espagne nous propose un voyage sensoriel du goût, valises à la main, à travers son territoire, ses produits (dont une cascade d’huile d’olive, le jambon ibérique et le poisson) et sa gastronomie. La table interactive qui mélange les recettes traditionnelles et leurs réinterprétations par des chefs étoilés locaux est très réussie !

Le pavillon du Qatar


Le Qatar est un pays désertique, composé de grandes étendues de sable et de dunes, dont les habitants ont toujours cherché des solutions créatives pour affronter les défis liés au manque de nourriture et d’eau. Pour l’approvisionnement hydrique, le Qatar a investi dans la désalinisation de l’eau de mer tandis pour que les ressources alimentaires, il s’est tourné presque exclusivement vers les importations.
 L’architecture du pavillon milanais réinterprète le marché traditionnel – le souk – avec des allées internes évoquant le monde arabe, au centre de laquelle se dresse un grand bâtiment circulaire, qui rappelle la forme du jeffer, le panier traditionnel.

Le pavillon du Royaume Uni

La Grande-Bretagne a voulu rappeler le rôle essentiel de l’abeille, si chère à Einstein. Un labyrinthe de fleurs débouche sur une boule d’aluminium géante représentant une ruche où, paraît-il, on entend le bourdonnement de 40 000 abeilles de Nottingham répercuté à Milan par des notes de musique. Evident pour certains, inaudible et décevant pour d’autres...

Impossible d’être exhaustif et de voir tous les pavillons en une seule visite, mais sachez qu’il ne faut pas manquer non plus les dunes des Emirats Arabes Unis, les voiles des dhows du Koweit, le système d’aquaponie belge (une forme d’aquaculture qui associe une culture de végétaux avec l’élevage de poissons), le hamac ludique brésilien, la forêt tropicale malaisienne, la forêt naturelle autrichienne ou encore le mur végétal américain. Enfin, ne soyez pas étonnés de la présence des grandes multinationales de l’agroalimentaire, même si cela semble peu cohérent avec le message humaniste de l’expo : c’est devenu désormais monnaie courante dans les Expositions universelles, qui ne sont pourtant pas censées être des foires internationales...

Renseignements sur http://www.expo2015.org/fr

Crédit photo Oman : ©Sultanat d’Oman


La France candidate pour 2025

La prochaine Exposition universelle aura lieu en 2020 à Dubaï sur le thème "Connecter les esprits, construire le futur". Et la France est candidate pour accueillir l’édition suivante, en 2025, sur la thématique des progrès techniques.

Animée par la volonté de rester fidèle à l’esprit initial des grandes Expositions, de respecter l’imposant cahier des charges du Bureau international des expositions, et de renouveler le concept pour lui apporter la modernité liée à l’évolution des usages et des technologies, la candidature française se développe autour d’un espace central "Le Village global" installé à proximité de la nouvelle gare du Grand Paris Express sur une surface de 200 000 à 300 000m², de "forums thématiques" destinés à valoriser les atouts culturels, économiques, universitaires ou touristiques du pays sur plusieurs sites, et d’un catalogue de "Détours" à travers la France.

La France déposera sa candidature en avril 2016 auprès du BIE, qui sélectionnera en 2018 le pays hôte de l’Exposition universelle 2025.

jeudi 20 août 2015, par laura
imprimer article  Autres articles de laura | Mots-clés |

Sur le thème : Gastronomie

Opération 2x plus de goût avec les chefs des Châteaux de la Loire le 3 février 2016:
L’Opération « Deux fois plus de Goût » imaginée par l’Office de Tourisme de Blois Chambord offre un voyage à travers la cuisine des chefs des châteaux de la Loire. 20 restaurateurs du territoire Blois (...)

Jet tours lance sa collection "Food’Voyages" le 30 décembre 2015:
Pour surprendre ses clients et leur faire vivre des émotions étonnantes, Jet tours vient de lancer sa première collection capsule baptisée "Food’Voyages". Elle propose aux voyageurs de découvrir un (...)

Fêtes de la coquille Saint-Jacques dans le Bessin le 13 novembre 2015:
En Basse-Normandie, région maritime par excellence, la coquille représente la première espèce débarquée. Les côtes normandes sont propices au développement du célèbre mollusque (la température de l’eau, (...)

Les mille et une facettes de l’Ain le 7 mai 2015:
Et si vous partiez à la découverte de l’Ain ? Ce département situé à moins de deux heures de Paris en TGV propose une offre touristique très large qui répond aux intérêts d’un large (...)

2015, année de la gastronomie en Ecosse le 8 janvier 2015:
En 2015, l’Ecosse célèbre l’année de la Gastronomie. Tous les acteurs de l’industrie touristique se mobilisent donc pour égailler les papilles des plus fins gourmets : saumon sauvage, mouton farcis, (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. créations de sites internet Rizom