Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Découvrir la Norvège : Oslo en été

Partagez cet article  ›› 
mercredi 5 août 2015, par catherine lengelle
imprimer article 


La forteresse Akershus dominant le port
© Nancy Bundt - Visitnorway.com

Oslo est située au fond d’un fjord et ferrys, voiliers et bateaux de croisière débarquant leurs flopées de touristes mouillent en continu dans son port, qui borde le centre-ville et la partie la plus ancienne de l’actuelle Oslo, dominée par la forteresse Akershus. Celle-ci s’élève sur un promontoire qui se gravit en deux enjambées et d’où on a un joli panorama sur la ville. La forteresse est constituée d’un édifice du Moyen Age flanqué d’un château Renaissance construit, comme le quartier qui s’étend à ses pieds, par le roi Christian IV au XVIIe siècle. A la suite d’un incendie qui venait encore une fois de ravager les maisons en bois de l’ancienne capitale, située de l’autre côté du fjord, le monarque décida en effet de déplacer la ville et d’interdire totalement les constructions en bois.


La place Christiania Torv, édifiée au XVIIe siècle lors de la fondation de la nouvelle Oslo
©Nancy Bundt - Visitnorway.com

Une statue est érigée en l’honneur de ce bienfaiteur d’Oslo sur la place Christiania Torv, que traverse la voie Radhusgata. Cette artère principale du vieil Oslo est bordée des premières maisons édifiées notamment en brique des Pays-Bas. L’une d’elles, aujourd’hui un restaurant, a accueilli le premier hôtel de ville du nouvel Oslo.


Les touristes partent à l’assaut du toit incliné de l’opéra
© Christopher Hagelund - Visitnorway.com

Radhusgata conduit au nouvel opéra, inauguré en 2008. Son toit en plan incliné sur lequel il est possible de grimper offre un autre point de vue élevé sur Oslo et le fjord.
A l’autre extrémité de Radhusgata, côté port, s’étend une esplanade dominée par les deux tours de l’actuel hôtel de ville, conçu dans les années trente, en pleine influence Art déco, mais construit seulement après la Seconde Guerre mondiale. Bienvenue au cœur de la mythologie scandinave : la cour d’honneur, située à l’arrière, est décorée de sculptures colorées en ronde bosse représentent les dieux de la mythologie scandinave, de Thorn à Odin. Le vaste hall d’une taille exceptionnelle est surmonté de plafonds à caissons de style Renaissance et décoré de gigantesques peintures murales dépeignant la société norvégienne d’avant-guerre.


Les jardins du palais royal de Norvège
© CH - Visitnorway.com

A l’arrière de l’hôtel de ville s’étend une place ronde, réplique de celle de Sienne, qui ouvre sur le cœur du quartier politique et économique d’Oslo. Celui-ci a pour épicentre l’avenue Karl Johans Gate, artère principale de la capitale créée par Bernadotte, maréchal d’Empire devenu roi de Suède et de Norvège sous le nom de Karl Johan.
Cette avenue, bordée de différents édifices dont l’Université et le Théâtre national, relie le palais royal au Parlement. A découvrir : le parc (à l’anglaise) du palais royal et quelques-uns des nombreux musées d’Oslo (musée d’Histoire, Galerie Nationale, musée Ibsen...). Mais aussi quantité de boutiques chics et de salons de thé cosy...


Karl Johans Gate, artère principale créée par Bernadotte devenu roi de Suède et de Norvège
© Nancy Bundt - Visitnorway.com

C’est sur Karl Johans Gate que, chaque 17 mai, la fête nationale est célébrée par un défilé d’enfants, clou d’une grande journée de festivités. Autre événement annuel majeur : le discours rituel adressé à la foule, depuis le balcon du Grand Hôtel, par le prix Nobel de la Paix. Le Centre Nobel de la Paix est installé quant à lui le long de l’esplanade de l’Hôtel de Ville, côté port, dans un grand bâtiment blanc qui abritait l’ancienne gare d’Oslo. On peut y découvrir les travaux des différents lauréats du prix Nobel de la paix.


Le musée d’art contemporain Astrup Fearnley, création de l’architecte international Renzo Piano
© CH - visitnorway.com

Dans le prolongement du Centre Nobel de la Paix s’étend, le long du fjord, le nouveau quartier d’affaire d’Oslo, édifié sur le site des anciens chantiers navals, en partie rénovés. Fleuron architectural de ce quartier : le musée d’art contemporain Astrup Fearnley, construit par Renzo Piano en 2012. De Bacon à Koon en passant par Hirst, un large éventail de contemporains sont présentés ici. Les eaux du fjord miroitent sur le toit de verre de l’édifice et à ses pieds s’étendent les plages de la capitale, peuplées de citadins en maillot de bain (l’eau atteint jusqu’à 27°C en juillet)...


Le fjord fourmille d’îles aux maisons de bois colorées très recherchées
© Nancy Bundt - Visitnorway.com

L’été, les habitants d’Oslo s’exilent aussi en masse vers les innombrables îles qui fourmillent dans le fjord et où les plus chanceux possèdent une de ces maisons en bois coloré propres à faire rêver les touristes qui passent au large.
Plusieurs liaisons quotidiennes en ferry depuis le port permettent en effet de sillonner le fjord et de rejoindre certaines de ces îles en quelques minutes. Des visites thématiques à bord de voiliers sont aussi proposées, notamment en soirée pour une dégustation de crevettes.
Le ferry est également un moyen rapide et amusant de se rendre jusqu’à la presqu’île de Bigdøy, site qui concentre plusieurs musées à visiter sans faute lors d’une escapade à Oslo comme le musée des Bateaux Vikings et le musée des Arts et Traditions Populaires.


Bateau viking du IXe siècle (musée des Bateaux Vikings d’Oslo)
© Johan Berge - Visitnorway.com

Au musée des Bateaux Vikings on peut y admirer trois authentiques bateaux du IXe siècle, parfaitement préservés, ainsi que quelques objets précieux, bijoux et armes qu’ils contenaient lorsqu’ils furent enfouis sous des tumulus pour servir de tombeaux à de grands chefs.


Eglise en bois debout traditionnelle (musée des Arts et Traditions Populaires)
© Anne-Lise Reinsfelt/Norsk Folkemuseum/visitnorway.com

Le musée des Arts et Traditions Populaires est le plus vaste musée en plein air d’Europe. Il accueille plus de 150 édifices : maisons et fermes anciennes, maisons de ville avec des appartements reconstitués dans les moindres détails (on s’y promène comme dans des décors de films) pour refléter différentes époques, églises en bois debout caractéristiques de la Norvège... Très importante collection de costumes traditionnels (notamment des coiffes de mariage richement ornées), d’objets artisanaux et de meubles peints de différentes époques.

Vous aimez les musées ? Vous n’allez plus savoir où donner de la tête... Les Norvégiens en sont particulièrement friands et Oslo en accueille à elle seule une quantité phénoménale. En voici quelques autres parmi les plus remarquables ou les plus étonnants :
- Le musée Munch : il abrite la plus importante collection d’œuvres de ce peintre norvégien du XIXe siècle mais pas "Le Cri", présenté à la Galerie Natioanale.
- La Galerie Nationale : ce musée présente des peintres classiques comme Munch (Le Cri) mais aussi contemporains.
- Le musée de l’Art Enfantin (Barnekunstmuseet) : sans équivalent dans le monde, il accueille une collection de près de 2 000 peintures et sculptures réalisées par des enfants de 2 à 18 ans originaires de 180 pays. Des œuvres de grande qualité, qui ne sont pas sans évoquer l’art brut, sélectionnées par un comité de spécialistes de l’art. Très belle collection de poupées du monde et ateliers encadrés par des artistes.

Bon plan : la carte Oslo Pass donne accès à 30 musées et procure des réductions chez certains partenaires. Oslo Pass 3 jours : environ 70€ (adultes) et 34€ (enfants). Disponible auprès de l’office de tourisme d’Oslo.


Le Monolithe est la plus monumentale des sculptures du Parc Vigeland, dédiées à la représentation de la condition humaine.
© Terje Borud - Visitnorway.com/Vigeland-museet/Vigeland-museet/BONO

L’été est aussi propice aux pique-nique et aux balades dans les parcs, très nombreux à Oslo. L’un des plus importants est le parc Frogner, un vaste espace arboré et fleuri à deux pas du centre-ville. Il est aussi remarquable du fait d’une des parties qui le composent : le parc Vigeland. Ce dernier abrite en effet 212 sculptures étonnantes d’un seul artiste, Gustav Vigeland (1869-1943). Il a entendu représenter la condition humaine dans sa dimension universelle et intemporelle à travers des personnages dénudés de tous âges et dans diverses situations : parents avec leurs enfants, vieillards, couples... Le point d’orgue de cette œuvre monumentale est le Monolithe, sculpture de 17m de hauteur réalisée dans un seul bloc de granit et composée de 121 figures emmêlées luttant pour leur survie. Accessible en métro ou par le tram en quelques minutes.

A voir aussi dans les environs

- Le tremplin de saut à ski d’Holmenkollen : il peut accueillir jusqu’à 30 000 spectateurs et un Musée du ski le jouxte. Large panorama sur le fjord. Accessible après trois quarts d’heure de métro.

Visiter Oslo avec un guide :

- Viking Biking propose des circuits à vélo commentés de trois heures. En anglais et en français pour les enfants ou les groupes à partir de 6 personnes. Tarif : 29€, vélo et équipement inclus. Egalement location de vélos à l’heure.
- Office de tourisme d’Oslo : guide francophone disponible. Tarif : env. 18€ (1/2 tarif pour les enfants).

Oslo en pratique

Se rendre à Oslo : vols quotidiens directs vers Oslo depuis Paris (durée 2h30 environ). En tant que ressortissants d’un pays membre de l’espace Schengen, les Français peuvent entrer en Norvège avec une simple carte d’identité.

Faire des achats en Norvège : la couronne norvégienne (Norwegian Krone ou KRN) vaut 0,11€ environ.

Se loger à Oslo : le Thon Hotel Oslo Panorama est un établissement moderne situé au cœur du centre-ville historique, à 5 minutes à pied du port. Chambres au design scandinave confortables et équipées d’un coin cuisine. Café et thé à volonté à la réception. En juillet-août, standard double à partir de 122€ et triple (3 à 4 couchages) à partir de 161€.

S’informer sur Oslo et la Norvège :
- www.visitnorway.com/fr/
- « Oslo », collection Cartoville, éd. Gallimard. Avec pour chaque quartier une carte dépliable et les sites remarquables. 8,90€.
- « Norvège », collection Guides bleues, éd. Hachette. Utile pour une visite approfondie des sites et des musées, en particulier si on ne maîtrise pas bien l’anglais.
- « Norvège », collection Guides Voir, éd. Hachette. Pour préparer votre voyage de manière ludique (plein de photos et de schémas). Avec un atlas des rues d’Oslo et un plan de métro. 21,50€.

Parler le norvégien : les Norvégiens savent s’exprimer en anglais mais quelques mots de norvégien seront toujours appréciés de vos interlocuteurs. Deux guides de conversation utiles :
- « Guide de conversation norvégien de poche », éd. Assimil. 9€.
- « Parler le norvegien en voyage », éd. Harrap’s. 5€.

mercredi 5 août 2015, par catherine lengelle
imprimer article  Autres articles de catherine lengelle | Mots-clés |

Sur le thème : Capitale

Des croisières insolites sur la Seine le 21 septembre 2016:
Envie d’une croisière en famille ou d’un apéritif entre amis ? Un événement spécial à fêter ? Besoin d’organiser une rencontre business insolite ? Et pourquoi ne pas tenter l’expérience d’une croisière sur (...)

On craque pour Cracovie le 30 août 2014:
Si elle n’est plus la capitale de la Pologne depuis le XVIIe siècle, Cracovie est la première destination touristique du pays. Car les dômes baroques, les façades et cours Renaissance, les églises (...)

Rome : à voir et à faire le temps d’une escapade le 22 décembre 2013:
La ville éternelle se visite en toute saison. Comme Paris, elle est d’ailleurs envahie de touristes aux moindres périodes de vacances et de fêtes. L’avantage de s’y rendre en hiver, quand ses (...)

Chic et chaleureux : le nouveau Pullman Paris-La Défense le 19 mai 2013:
Ce 5 étoiles situé au cœur du quartier de la Défense, à Paris, vient d’achever sa rénovation avec l’ouverture le mois dernier de son restaurant Quinte&Sens et de sa suite présidentielle. Pour une (...)

A la découverte du nord de l’Irlande (1re partie : de Belfast à Benone) le 30 avril 2013:
De Belfast aux longues plages de Benone, qui font face à la péninsule d’Inishowen, au nord de Derry London-Derry, la route côtière est jalonnée de vues imprenables et de sites remarquables. C’est le (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. créations de sites internet Rizom