Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Pélerinage d’octobre aux Saintes-Maries de la Mer

Partagez cet article  ›› 
mercredi 23 septembre 2009, par Valérie Le Boudec
imprimer article 

Le sait-on vraiment ? Il y a un pèlerinage en octobre (les 17 et 18) aux Saintes
Maries de la Mer ... tout aussi important que le pèlerinage du 24 et
du 25 mai ! Il célèbre les Saintes Maries, et tout particulièrement
Marie Salomé, qui avait été rappelée à Dieu en automne…

Ce pèlerinage n’a jamais lieu en semaine, mais toujours le dimanche le plus proche
du 22 octobre.
Les pèlerins viennent y chercher la protection bienveillante des Saintes Maries.

On en attend des
guérisons, la protection du foyer et le bonheur conjugal. D’ailleurs, jusqu’au début du XXe siècle,
les jeunes mariés venaient souvent en pèlerinage pour leur voyage de noce !

Ce pèlerinage, moins connu, plus intimiste, est le rendez-vous traditionnel des croyants de
Provence et de Languedoc qui célèbrent les Saintes. Les confréries religieuses y participent,
contrairement à celui de mai . La confrérie des Saintes Maries, qui organise le pèlerinage depuis
1315, invite chaque année les croyants de Languedoc et de Provence et d’autres confréries
(comme la confrérie des pénitents blancs, la confrérie de Malte, la confrérie des pénitents gris)
à se joindre au pèlerinage et à honorer les Saintes.

Messes en provençal

Les messes sont célébrées en provençal dans l’église forteresse, construite pour protéger les
fidèles, les pèlerins de Provence et les pèlerins de passage, en route pour Saint Jacques de
Compostelle ou pour Rome (Les Saintes Maries sont situées sur un chemin secondaire de la
route de Saint Jacques de Compostelle et sur un des chemins du pèlerinage de Rome).

Le son et Lumières Evocation de l’arrivée des Saintes

Samedi, la veillée de prière est précédée du spectacle de la reconstitution légendaire en sons
et lumières de la légende des Saintes Maries, organisée par le Comité des fêtes et Thierry
Pellegrin, metteur en scène et réalisateur du sons et lumières Songe d’une Nuit en Camargue,
avec la participation de la paroisse et de la confrérie des Saintes Maries de la Mer.

Le déroulement du pèlerinage

Le pèlerinage se déroule sous l’autorité de l’Evêque d’Avignon et de l’Archevêque
d’Aix en Provence.

Les participants


- La confrérie des Saintes Maries : organisatrice du pèlerinage depuis 1315, elle invite
chaque année les croyants de Provence et du Languedoc.
D’autres confréries sont également conviées. Celles des
Pénitents Blancs, des Pénitents Gris et de Malte et de l’Ordre du Saint Sépulcre.

- Les gardians : d’après la légende racontée par Laurent
Ayme, c’est en remerciement de leur bonté que Dieu en fit
les rois de la Camargue : Dès ce jour et jusqu’à la fin des
temps, les gardians marchèrent à cheval portant sur la tête
un chapeau de feutre noir telle une couronne et tenant dans leur main gauche un trident
comme un sceptre royal.
Tout au long du pèlerinage, leur rôle est important. Montés sur leurs fiers chevaux
camarguais, une vingtaine de cavaliers attendent devant la grande porte de l’Eglise,
au son des tambourins et des chants provençaux, la descente des châsses. Après
la procession, une fois sur la plage, les gardians à cheval pénètrent dans les flots en
formant un large demi cercle en l’honneur des deux Saintes Maries

La descente des châsse

Au bout d’un cordage de marine, les reliques
précieusement enfermées dans les châsses sont
descendues de la « chapelle haute » à l’aide d’une
poulie. La louange « vivent les Saintes Maries » que
la foule exaltée proclame d’une seule et même voix,
cadence le rituel. A chaque refrain, un bouquet de fleurs
est soigneusement attaché à la corde.
Lorsque les Châsses terminent leur « descente », elles
sont posées sur l’autel et y resteront deux jours. Là, dans
un élan d’espoir l’ensemble des croyants s’avance vers
l’objet de culte afin d’y apposer leurs mains.
La cérémonie s’achève ainsi. Le soir, dès 21 h 30, une
veillée de prière menée par un prêtre est organisée. Une
soirée chargée d’émotions où tous se laissent gagner
par la ferveur du moment.

La procession, la bénédiction à la mer et la remontée des châsses

Le lendemain (dimanche 18 octobre), une première
messe est célébrée à 8h30 suivie à 10h 30 de la grande
messe solennelle, dite en provençal, et qui rassemble
chaque année une immense foule. A l’issue de cette
célébration, huit porteurs de la confrérie des Saintes
Maries, vêtus d’une tunique bleue soulèvent la barque
sur laquelle se dressent les deux Saintes.
Accompagné du clergé, des confréries, des arlésiennes
en costumes, des gardians, des pèlerins et autres curieux,
la procession s’avance jusqu’à la mer. A l’arrivée sur la
plage, les gardians forment dans l’eau un arc de cercle,
puis l’Evêque et l’Archevêque prennent place dans la
barque traditionnelle saintoise « la beto » (souvent posée
sur le rivage pour cause de vagues) pour la bénédiction.
Après l’onction, la cérémonie touche à sa fin. Le cortège
reprend alors le chemin de l’église fortifiée où les reliques
seront remontées à l’aide du cabestan dans la chapelle
haute jusqu’au prochain rendez vous.

Le pèlerinage inspire les artistes

A l’instar de la foule de pèlerins, ces manifestations religieuses et leurs attributs inspirent
de grands artistes.

- Vincent Van Gogh

Venu dans la région pour voir une fois dans sa vie une mer et un ciel bleus, l’artiste
rapportera de son séjour d’une semaine aux Saintes, six peintures à l’huile, parmi
lesquelles, les barques aux Sainte-Maries, barque similaire à celle où l’Evêque prend
place pour la bénédiction. Non sans un certain souci de réalisme, l’artiste peint et dessine
sur la plage, plate et sablonneuse, de petits bateaux verts, rouges et bleus utilisés jadis
pour la pêche aux maquereaux.
Ces barques de pêcheurs tirées à sec sont des « beto » (ne se traduit pas en français),
embarcations à fond plat dont le mât décalé vers l’avant soutient une voile latine. Il
ramènera également de son voyage, presque une vingtaine de dessins représentant des
vues du village, des barques et des cabanes.

- Léo Lelée (1872 – 1947)

Sur les traces du Roy René Comte d’Anjou et de Provence et de Vincent Van Gogh son
illustre aîné venu comme lui des Flandres, l’artiste découvre le 3 mars 1902 le pays
d’Arles qui l’adopte. Dès lors, il en deviendra une figure emblématique. Le 17 Mai 1903
il participe à l’organisation de la 1ère Festo Vierginenco devenue depuis, une tradition
des Saintes Maries de la Mer. Dans la même année, il peint le tableau la Procession des
Saintes.

Viste de l’église des Saintes Maries de la Mer

Le culte des Saintes allant toujours
grandissant, on éprouva vers le Ve
siècle le besoin de remplacer l’oratoire
primitif par un édifice plus vaste.
Comme l’oratoire, l’Eglise fut dédiée
à la Sainte Vierge. On l’appela Sancta
Maria de Ratis qui peut se traduire par
Notre Dame de la Mer.
Dans son ensemble, l’Eglise constitue
une masse de 10 000 mètres cube, 15
mètres de hauteur sous clef de voûte.
Très obscure au XIe siècle l’Eglise,
d’abord forteresse, s’est modifiée au
fil du temps. La plus importante transformation est celle subie au XVe siècle, sous le roi
René, comte de Provence qui fit le pèlerinage quatre fois en 18 mois et qui est à l’origine
de l’invention des reliques.
A l’extérieur de l’Eglise, l’impression est imposante, mais la masse n’a point de lourdeur.
Les créneaux, le chemin de ronde, les contreforts parallèles, la finesse de la voûte de la
fenêtre de chevet et les pierres roses et dorées forment un ensemble unique.
A l’intérieur, aucune chapelle latérale, pas de sacristie, peu d’ouvertures. La sobriété de
la nef met en avant l’élégance et l’harmonie du choeur.
Au-dessus du maître-autel s’ouvre une crypte où,
selon la tradition se trouvait l’habitation des Saintes.
La statue de Sainte Sara se trouve sur la droite.
Dédiée à l’archange « Saint Michel », la chapelle haute
est supportée par l’abside, le cul de four, la voûte et
l’arc triomphal. Elle est située sous le clocher .
Il abrite 5 cloches aux noms évocateurs : Rosa,
installée en 1859, Claire en 1840, Marie Jacobé et
Marie Salomé en 1861, Fulcranne en 1946. En 1984,
la dernière cloche a pris place dans l’alvéole libre, au niveau de la mitre supérieure, elle
porte l’inscription « Je sonne pour la réconciliation ».
Les finitions datent du XIIe siècle. Il faut entendre par finitions, la décoration intérieure
de chevet de l’Eglise, de la retonde du choeur. Il s’agit d’un ensemble constitué par des
colonnes romaines et grecques (provenant de temples édifiés sur l’emplacement de
l’Eglise actuelle) et des chapiteaux (au nombre de huit) ayant pour la plupart la même
origine.

La barque des deux Saintes : Chassées de Jérusalem, les deux Maries sont représentées
debout, dans la barque sans voile sur laquelle elles ont été laissées sans rame, sans
pilote et sans provisions exposées ainsi à un naufrage certain ou à la mort angoissante
de la faim.
A leurs côtés se trouvaient Lazare, ses deux soeurs Marthe et Marie-Madeleine, Sara leur
servante, les disciples Maximin et Sidoine et quelques autres. Elles tiennent dans leurs
mains, un flacon de parfum destiné à embaumer le corps du Christ : « Aux premières
lueurs du jour, elles se rendent au Sépulcre, se demandant l’une à l’autre qui pourrait
les aider à enlever la pierre qui ferme l’entrée du tombeau. Tout à coup la terre tremble,
et quand, revenues de leurs frayeurs, elles s’approchent du Sépulcre, la pierre était
enlevée et le corps avait disparu. Un ange éclatant de blancheur leur annonça que Jésus
est ressuscité, et leur donne l’ordre d’aller porter la nouvelle aux disciples. »
Des visites guidées de l’église et du village sont proposées par l’Office de Tourisme.

Quelques clés pour appréhender l’univers du pèlerinage et des pèlerins

- Identifier les parties de l’Eglise.
- Abside : partie de l’Eglise en demi-cercle située derrière le choeur.
- Autel : table où l’on dit la messe.
- Chapiteau : pierre placée au sommet d’une colonne, d’un pilier ou d’un pilastre et
généralement plus large que le diamètre du fût.
- Chevet : partie qui termine le choeur d’une église.
- Choeur : partie d’une église où l’on chante l’office et où se trouve le maître-autel.
- Cul-de-four : voûte constituée d’une demi coupole.
- Crypte : caveau souterrain servant de sépulcre ou de chapelle dans certaines églises.
- Nef : partie intérieure d’une église qui va du portail au choeur.

- Connaître le langage religieux.
- Prière : acte de religion par lequel on s’adresse à Dieu.
- Pèlerinage : voyage fait par dévotion en un lieu consacré.
- Relique : ce qui reste du corps d’un Saint.
- Châsse : coffre où l’on place les reliques d’un Saint.
- Romieu : nom donné aux pèlerins se rendant à Rome, puis par extension, nom donné
aux pèlerins allant à Saint Jacques de Compostelle.
- Roumavage : pèlerinage en Provençal

Programme du pélerinage

- Samedi 17 :
15 h 30 : Cérémonie de la Descente des Châsses
18 h 00 : Messe
19 h 30 : Rassemblement sur la place des Gitans
20 h 00 : Evocation vivante de la Légende des Saintes
sur la plage derrière les Arènes
21 h 00 : Veillée de Prière

- Dimanche 18 :
10 h 00 : Messe solennelle
11 h 00 : Procession à la Mer et Bénédiction de la Mer
15 h 30 : Cérémonie de la Remontée

En savoir plus : www.saintesmaries.com

Crédit photo : office de tourisme, J et G Vlassis


mercredi 23 septembre 2009, par Valérie Le Boudec
imprimer article  Autres articles de Valérie Le Boudec | Mots-clés |

Sur le thème : Provence-Alpes-Côte d’Azur

Aéroport Nice Côte d’Azur : Terminé les objets abandonnés au contrôle de sûreté le 9 juin 2018:
L’Aéroport Nice Côte d’Azur propose désormais à ses passagers un nouveau service de consigne amélioré pour les objets interdits en cabine. Lors du passage au contrôle de sûreté, si un objet interdit en (...)

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur lance l’opération « French Merveilles » le 24 avril 2017:
Christian Estrosi, le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a annoncé fin mars une initiative d’ampleur mondiale afin de promouvoir le secteur du tourisme en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il (...)

Ouverture du "Vesúbia Montain Park" de Saint-Martin-Vesubie le 2 janvier 2017:
Il s’agit du premier parc de loisirs de montagne d’Europe : le Vesúbia Montain Park, qui vient d’ouvrir à Saint-Martin-Vesubie (06), est un véritable temple des sports de montagne, pour tout public, (...)

La Nuit des refuges dans les Hautes-Alpes le 24 juin 2016:
Passer une nuit en refuge, reste un moment et une expérience inoubliables. Des lieux où randonneurs, amoureux des cimes et alpinistes chevronnés, échangent et rêvent ensemble autour d’une tablée. (...)

Une nouvelle ligne Nice-Bastia-Nice pour Moby Lines le 17 juin 2016:
Depuis le 1er juin, Moby Lines, première compagnie de navigation maritime privée en Europe, a ouvert une liaison quotidienne entre Nice et Bastia à partir de 28,67 euros TTC au départ de Nice (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 320

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.2.1 [23954]. créations de sites internet Rizom