Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Paul Belmondo enfin consacré à Boulogne

Partagez cet article  ›› 
lundi 8 novembre 2010, par laura
imprimer article 

"Ah oui, Jean-Paul Belmondo, le fils du sculpteur Paul Belmondo !" C’est ce que la comédien aimerait que l’on dise de lui car il a toujours soutenu que le seul véritable artiste de la famille Belmondo, c’était Paul son père. Et depuis le 18 septembre un musée à Boulogne-Billancourt rend enfin hommage à l’héritier de la figuration classique française. Visite guidée.

Tout d’abord il y a le château Buchillot, magnifique demeure blanche du XVIIIe siècle de l’entrée du parc Rothschild, classé en 1951 à l’inventaire des monuments historiques. La ville de Boulogne-Billancourt l’a acheté en 1982, puis rénové. Sa facture néoclassique va comme un gant à l’oeuvre de Paul Belmondo. C’est que la ville francilienne connue pour son patrimoine industriel et architectural et son passé cinématographique est labellisée "ville d’art et d’histoire" depuis 2004. Elle a entrepris depuis la fin des années 70 une vraie politique de redécouverte du patrimoine du XXe siècle et elle est aujourd’hui devenue la vitrine du style des années 30 avec, entre autres, l’ouverture du musée des Années 30 en 1983. Ce dernier avait proposé en 1996 une exposition temporaire itinérante consacrée au sculpteur Paul Belmondo et à cette occasion des liens forts ont été créés avec la famille Belmondo. Au point où c’est tout naturellement Boulogne-Billancourt qui accueille aujourd’hui le premier musée Paul Belmondo grâce aux dons de ses 3 enfants : Alain, Jean-Paul et Muriel.

La visite commence dès la cour d’honneur avec des oeuvres qui témoignent de deux aspects très forts de la carrière de Paul Belmondo : son attachement à la tradition antique avec un Apollon très classique (« le beau c’est l’Antique » disait-il) et sa volonté de stylisation à la fin de sa vie avec la statue d’une jeune femme en marche, très raide.

Après, direction l’atelier de l’artiste, en fait une reconstitution de son repaire parisien du 77 rue Denfert-Rochereau qu’il préférait à l’endroit prêté par l’Académie des beaux-arts parce que plus lumineux. Là nous sommes immédiatement projetés dans l’univers de Paul Belmondo avec ses outils, son fauteuil rouge, ses moulages, sa dernière terre, des photos et sa tenue d’Académicien.

Les premières salles du rez-de-chaussée se proposent de revenir sur le parcours de celui qui est né en 1898 à Alger, qui avait découvert la sculpture à 12 ans et rencontré son maître Charles Despiau en 1921 à Paris et qui s’est éteint à Ivry en 1982. Les architectes ont mis en place une scénographie très réussie qui alternent grandes salles blanches lumineuses et petites niches noires incrustées dans les murs. On y découvre des plâtres et des bronzes de Despiau, un relief sur la ville d’Alger et une Marianne avec le visage de sa femme Madeleine. Là clairement c’est l’Antiquité, la mythologie idéalisée pour donner un côté intemporel.

La galerie de portraits témoigne, elle d’un sens de l’intimisme dans lequel les visages sont là encore traités de manière très classique avec des références à l’Antiquité romaine, égyptienne ou encore à la Renaissance. Puis nous découvrons les maquettes de ses commandes publiques (foyer civique d’Alger, Théâtre du Palais de Chaillot, écoles publiques et privées, statue de Jeanne d’Arc pour la cathédrale de Rouen), et ses sculptures décoratives (statuettes pour décorer les meubles et les intérieurs), la plupart sur le thème de la Baigneuse et des Amours.

Et puis il faut emprunter un escalier en bois brun et c’est le clou du spectacle : les réserves, ce qu’on ne voit jamais habituellement. Indispensable pour comprendre les étapes de la création, de l’étude au moulage final avec les plâtres qui portent encore les étiquettes !

Ce passage fait également office de galerie tactile, destinée spécifiquement aux déficients visuels, avec sept oeuvres moulées en résine pour appréhender les formes et les matières.

Le deuxième étage est consacré à l’après-guerre. Pas question pour Paul Belmondo de s’adonner à l’abstraction. Ses techniques (taille directe, modelage) restent les mêmes mais les formes se sont plus simples et ses oeuvres paraissent plus sereines. Surtout ses portraits d’enfants dont il saisit si bien les expressions fugaces.


Enfin au troisième et dernier étage ce n’est pas le sculpteur Paul Belmondo qui est présenté, mais le dessinateur et le médailliste.

Car Paul Belmondo dessine tous les jours. A la mine de plomb, à l’encre de Chine, au crayon de couleur, à la sépia, à l’aquarelle et avec une prédilection pour la sanguine. Le dessin fut pour lui un art à part entière, la clé de tous les arts même. Là encore la scénographie est réussie puisque le visiteur se fait aussi acteur de ce cabinet de dessins installé dans une salle qui a la forme d’une coque de bateau retournée.

La visite s’achève sur son cabinet de médailles, une activité assez tardive pour l’artiste qui répondra en 1947 à la demande de Louis Vallon, directeur de l’Administration des monnaies. Pour Paul Belmondo c’est une extension naturelle de ses essais en art décoratifs.

Au total ce sont 259 sculptures et moules, 878 dessins et 444 médailles qui sont exposés sur 587m2. Des oeuvres données en quasi-totalité au musée par la famille Belmondo, qui traduisent la polyvalence et le goût de Paul Belmondo pour la tradition artistique aux lignes pures et élégantes, loin des modes et des courants.

Musée Paul Belmondo

14 rue de l’Abreuvoir

92100 Boulogne-Billancourt

Tel : 01 55 18 69 01

www.boulognebillancourt.com

Ouvert du mardi au vendredi de 14 à 18h et du samedi au dimanche de 11 à 18h.

Tarifs : 4,70 et 3,60 euros. Entrée gratuite pour les moins de 16 ans et le premier dimanche du mois

A noter qu’un Pass musées donne accès au collections
permanentes et expositions temporaires des
musées de la ville de Boulogne-Billancourt (avec une validité
de 2 mois à compter de la date d’achat) :

> Pass 3 musées (musée Paul-Belmondo, M-A30, musée Paul-Landowski) : 10 €.

> Pass 4 musées (musée Paul-Belmondo, M-A30, musée Paul-Landowski, Bibliothèque Paul- Marmottan) : 14 €.

Crédits photos

Jean Paul Belmondo, avec son frère Alain Belmondo et son fils olivier 2010 : musee Paul Belmondo septembre 2010 - Pinskaya

Apollon au repos 1956-1958 Bronze : fonderie Susse - P Fuzeau

Evocation de l’atelier de l’artiste : Bahi

Salle blanche rez de chausée : Bahi ville de Boulogne Billancourt

Vue des reserves visitables : Bahi

Travaillant au buste de Mr Duquesne : Ville Boulogne Billancourt Photo Documentation MA-30

Nu Féminin de dos - Sanguine sur Papier : ville de Boulogne billancourt Photo P Fuzeau

Bronze d’Antoine de Saint-Exupery 1970 : P Fuzeau - don des enfants au musee Belmondo

lundi 8 novembre 2010, par laura
imprimer article  Autres articles de laura | Mots-clés |

Sur le thème : Reportage

Pyrénées Orientales : balade culture et nature sur la côte Vermeille le 17 mai 2018:
Hâte de sentir la chaleur du soleil tout en humant l’air iodé de la mer ? Rendez-vous dès les premiers jours du printemps le long des côtes françaises les plus méridionales, à la frontière avec (...)

Haute-Culture en Pays de Langres le 19 juillet 2017:
La photographe de mode Nathalie Malric a mis en scène les photos de robes de haute couture de la styliste Yiqing Yin dans différents hauts lieux du Pays de Langres. Belle occasion de découvrir ou (...)

Vosges du Sud : un grand ballon d’oxygène le 8 juillet 2017:
En cette période caniculaire, où nous recherchons l’ombre fraîche des arbres et où le moindre point d’eau nous attire, le parc naturel régional du Ballon des Vosges est une destination toute indiquée (...)

Un panache de vapeur dans la vallée du Doux le 21 avril 2017:
La saison 2017 du train touristique de l’Ardèche a débuté le mois dernier. Une occasion originale de découvrir, jusqu’en novembre, l’espace préservé des gorges du Doux en train à (...)

Des croisières insolites sur la Seine le 21 septembre 2016:
Envie d’une croisière en famille ou d’un apéritif entre amis ? Un événement spécial à fêter ? Besoin d’organiser une rencontre business insolite ? Et pourquoi ne pas tenter l’expérience d’une croisière sur (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 110

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.2.1 [23954]. créations de sites internet Rizom