Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Milos : l’été n’est pas fini !

Partagez cet article  ›› 
lundi 3 septembre 2012, par catherine lengelle
imprimer article 

Même si le soleil est encore de la partie, l’effervescence de la rentrée nous a fait pénétrer de plain-pied dans l’automne, avec pour seul horizon d’évasion les vacances de la Toussaint... Reculons donc cette échéance en nous envolant vers le ciel encore estival de Milos, une île atypique des Cyclades.


27°C dans la journée à la mi-septembre, 25°C mi-octobre : Milos, comme l’ensemble des Cyclades, bénéficie de températures encore élevées à la fin de l’été, mais pas trop, pendant l’arrière-saison. La période idéale pour découvrir cette île dont le nom est accolé à l’une des merveilles du musée du Louvre : la Vénus de Milo, retrouvée en 1820 par un îlien alors qu’il labourait un champ.

En dépit de ses richesses naturelles et patrimoniales, Milos est une île très peu touristique qui vit d’abord de son riche sous-sol. Après l’obsidienne, qu’elle vendait dans toute la Méditerranée pour fabriquer des pointes de flèches, c’est aujourd’hui la bentonite, le kaolin, la perlite... Si les mines à ciel ouvert sont nombreuses, il reste heureusement encore de nombreux kilomètres de côtes vierges…

Se promener, découvrir, bronzer

- Les hangars à bateaux : les pêcheurs abritent leurs bateaux (les caïques) dans des hangars aux couleurs éclatantes, qu’ils transforment en un tour de main en pavillons d’été. Rassemblés dans de minuscules petits ports au fond de criques accessibles par d’étroits escaliers, ces hangars forment de splendides palettes multicolores.

Les plus caractéristiques de ces petits ports sont ceux de Mandrakia (après Plakes, en direction d’Appollonia, en venant de Plaka), Firopotamos (à partir de Plakes), Klima (après Trypiti, en venant de Plaka vers Appollonia).

- Les plages : les côtes de Milos sont bordées d’une multitude de petites plages de sable fin où les eaux sont d’une grande richesse de coloris. Certaines ne sont accessibles qu’en empruntant de longues portions de sentiers pierreux. Des petits bouts de paradis qui valent le déplacement...

Les plus jolies (au sud de l’île) : Paliochori (une des plus longues), Firiplaka (la plus haute en couleurs), Tsigrado. La plus belle : Kiriaki.

- Les anciennes mines de sulfure de Thiorichio : sur la côte est, elles dominent une jolie petite plage.

- Une curiosité géologique : le canyon blanc de Saraclinico, qui plonge dans la mer, comme un morceau de banquise (sur la route de Plaka en venant d’Appollonia).

- L’idéal : faire le tour de l’île en bateau : Andreas’Cruises, à Appollonia (0030 697 2535958 - 0030 694 9415198).

Le coucher de soleil et la Vénus

S’il n’y avait qu’une seule chose à admirer à la capitale, Plaka, ce serait son coucher de soleil sur la mer, qui rivalise haut la main avec celui de Santorin ! A contempler religieusement depuis les hauteurs de la citadelle, sur la terrasse de la cathédrale.

Plaka domine une vaste anse qui constitue un immense port naturel, objet de convoitise pendant la Seconde Guerre mondiale. La citadelle fut ainsi occupée par les Allemands et bombardée à de multiples reprises. Conséquence : la destruction d’une grande partie de la citadelle, le Kastro. La partie préservée est la propriété d’une vieille famille de Milos (lire "Où se loger à Milos").

Sous la citadelle déboule un dédale de petites rues regorgeant de boutiques d’artisanat et autres articles touristiques. Intéressant à visiter, le musée des Arts et traditions populaires, avec des intérieurs anciens reconstitués et de nombreux objets de la vie quotidienne dans l’île autrefois. www.milos.gr/en/sightseeing/museums/folk-museum

Le musée archéologique dispose, quant à lui, d’une belle collection de vestiges, dont les plus anciens remontent à l’âge de Bronze. Parmi ceux-ci, quelques statues typiques des Cyclades. Le musée accueille ses visiteurs avec une copie unique en grand format de la Vénus de Milo, d’après l’original du Louvre... www.milos.gr/en/sightseeing/museums/archaeological-museum

A voir également à Adamas : le musée de géologie, créé par la société minière de Milos, présente une vaste collection de pierres qui permet de se faire une idée de la richesse du sol de l’île. www.milosminingmuseum.com/en/

Se loger à Milos

A Appollonia

Ce petit port de pêche, situé à la pointe nord est de Milos, concentre un grand nombre d’hébergements de vacances. Il se prolonge par un quartier résidentiel dont il est séparé par une jolie plage ombragée de tamaris. On se rend facilement à pied dans les nombreux restaurants et tavernes du port en longeant cette belle promenade. Appolonia est aussi un emplacement idéal pour se rendre en quelques minutes en tout point de l’île.

Nos coups de coeur :

- Studios Vourakis : les propriétaires, des Athéniens, offrent un accueil très convivial à leurs hôtes. Studios et appartements confortables, décorés avec sobriété mais beaucoup de goût, et très propres. Certains avec vue sur la mer. www.vourakistudios.com/www.vourakis-studios.com

- Hôtel et studios Apollon : cet hôtel familial situé au bout de l’île offre un accueil très convivial. Le buffet de petit déjeuner pantagruélique, avec gâteaux maison cuisinés par la maman, se déguste sur une jolie terrasse avec une vue splendide sur la mer Egée. Piscine extérieure. www.appollon-milos.com

- Villa Tania : des studios à l’ambiance assez déco, un accueil sympathique et familial. Nos préférés : les studios d’ange dont la vaste terrasse ouvre sur la mer. www.taniamilos.org

A Plaka

Notre coup de cœur va aux logements Stratis Vourakis, dans l’ancienne citadelle qui domine la ville. Certains sont en partie troglodytes et quelques-uns ont une vue imprenable sur le coucher de soleil de Milos. Tous sont meublés avec un mobilier îlien typique. Une véritable plongée dans le passé de Milos... eevourakis@yahoo.fr ou 0030 22870 21 702 - 0030 6944 322 321.

Se nourrir à Milos

A Trypiti

- Ergina : cuisine locale de chef goûteuse. Ses must : chevrot sauvage, très fondant, veau en sauce, betteraves à la crème à l’ail, calamars en sauce. Belle terrasse. Portions généreuses et prix doux. erginav@hotmail.gr

A Emporios

Au bout d’une route sinueuse et mauvaise à souhait (le bout du monde !), une taverne familiale, les pieds dans l’eau, où l’on sert le chevrot local en ragoût (local goat lemon), comme à la maison.

A Appollonia

- Yalos : nouvelle cuisine grecque. Un établissement réputé qui a le label Aegean Cuisine. Ses must : feuilleté de fromage de Millos (pitarakia), poulpe en daube, raie sauce à l’ail. Sur le port.

- Taverne Apanemia : spécialité de poissons

- Café bar Opsidianos (en face des studios Vourakis) : agréable terrasse en plein air pour respirer l’air iodé du soir en faisant tinter des glaçons dans une ambiance musicale rock pop.

- Les gourmandises à rapporter : miel aux amandes, câpres, koufeto (gâteau à base d’une citrouille qui ne pousse qu’à Milos)

Se rendre à Milos

En ferry, depuis le port du Pirée, à Athènes. Pour rejoindre Athènes : vols réguliers et low-cost depuis la France. Depuis Santorin, où il est possible d’arriver en avion depuis Athènes (vols réguliers et low-cost). A prévoir : les possibles retards de ferry, et sur les plus rapides les annulations de dernière minute en cas de vent, fréquent dans les îles.

En avion : vols quotidiens depuis Athènes avec Aegean Airlines qui dispose d’avions récents et propose restauration et visionnage de film sans supplément.

Se déplacer à Milos

La location d’une voiture est conseillée pour circuler dans l’île. L’état des chemins conduisant aux plages est par moments très mauvais. On peut choisir de faire une partie du parcours à pied ou circuler en 4x4. Les quads et buggys sont peu pratiques pour visiter l’île ; à réserver pour de courts trajets. Adresses : Milos Cars (miloscars.gr).

Les bus locaux sont déconseillés en raison de leurs horaires trop aléatoires.

Renseignements sur www.milos.gr et sur Iles Cyclades Travel, qui facilite l’organisation du séjour : location de logements, réservation de ferries, conseils et bonnes adresses...

lundi 3 septembre 2012, par catherine lengelle
imprimer article  Autres articles de catherine lengelle | Mots-clés |

Sur le thème : Escapade

Pyrénées Orientales : balade culture et nature sur la côte Vermeille le 17 mai 2018:
Hâte de sentir la chaleur du soleil tout en humant l’air iodé de la mer ? Rendez-vous dès les premiers jours du printemps le long des côtes françaises les plus méridionales, à la frontière avec (...)

Vosges du Sud : un grand ballon d’oxygène le 8 juillet 2017:
En cette période caniculaire, où nous recherchons l’ombre fraîche des arbres et où le moindre point d’eau nous attire, le parc naturel régional du Ballon des Vosges est une destination toute indiquée (...)

L’esprit de Noël brille à Laval ! le 14 décembre 2016:
A environ 1h30 de Paris, la capitale de la Mayenne a mis en place un programme de fêtes qui fait scintiller l’esprit de Noël, des illuminations sur la rivière à la découverte du pays des Lutins sans (...)

Des croisières insolites sur la Seine le 21 septembre 2016:
Envie d’une croisière en famille ou d’un apéritif entre amis ? Un événement spécial à fêter ? Besoin d’organiser une rencontre business insolite ? Et pourquoi ne pas tenter l’expérience d’une croisière sur (...)

Montréal à contretemps le 1er juin 2016:
Montréal se visite en toutes saisons. En été pour son animation et ses festivals. En automne, pour ses couleurs féeriques et son été indien. En hiver, pour sa blancheur immaculée et ses activités (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 160

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.2.1 [23954]. créations de sites internet Rizom