Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Il va traverser l’ouest américain en scooter électrique !

Partagez cet article  ›› 
mardi 22 février 2011, par laura
imprimer article 

A 33 ans Benjamin Voron a l’air d’avoir les pieds sur terre et du plomb dans la tête. Et pourtant ce passionné d’aventure se lance régulièrement des défis incroyables ! Après avoir fait le tour du monde en vélo il part lundi prochain pour un road trip aux Etats-Unis au oalant d’un scooter électrique. Gros plan sur cet Electrip solidaire et écologique.

YouVox Voyage : Benjamin comment vous est venue cette idée de traversée les Etats-Unis en scooter 100% électrique ?

Benjamin Voron : J’ai toujours aimé voyager et ouvrir mes horizons. Il y a un peu plus de 10 ans, je bouclais un tour du monde à vélo.

J’ai désormais envie de repartir à la découverte d’autre chose et d’autres gens. Traverser les Etats Unis en 2 roues, d’est en ouest c’est mythique. C’est un pays fabuleux, que je ne connais pas du tout et qui fait rêver. Le scooter électrique permet d’allier cette envie de découverte, cette impression de liberté et naturellement un engagement environnemental fort. C’est enfin un excellent moyen d’aller au-devant des populations, de solliciter leur aide et de faire de ce défi une aventure solidaire.

A quoi ressemble votre scooter ?

Mon véhicule est un scooter de la marque VECTRIX que vous avez déjà pu voir dans les rues de Paris par exemple. C’est un gros scooter, il a davantage l’allure d’une moto que d’un 50cm3, il fait plus de 200kg ! Il faut moins de 3 heures pour le recharger. Il est facile d’entretien, il n’a pas les contraintes liées à l’essence ou à l’huile par exemple (comme les vidanges, les filtres, les bougies…). Et il est fabriqué en Europe, en Pologne exactement, ce qui est plutôt bon signe en terme de fiabilité et c’est une fierté supplémentaire de rouler sur un produit européen.

Connaissez-vous déjà les Etats-Unis et avez-vous l’intention de faire un peu de tourisme là-bas ?

Faire du tourisme je ne sais pas, mais découvrir le plus de choses possible oui. Je vais traverser 14 Etats et des villes captivantes comme New York évidemment, mais aussi Washington, La Nouvelle Orléans ou encore Dallas et Los Angeles. Mais c’est vrai que cette quête quasi permanente d’électricité va sans doute me prendre beaucoup de temps, c’est certain.

Pourquoi partir de Marseille, et le 28 février ?

Je souhaite profiter de cette aventure pour réaliser un autre rêve qui est de traverser l’Atlantique en bateau. Le voyage en cargo permet cela dans un contexte particulier car nous sommes sur un bateau de la marine marchande, avec très peu de touristes à bord (5-6 maximum). Et ne connaissant pas New York, je trouve absolument fantastique de découvrir pour la première fois cette ville par la mer. Peu de place sont disponibles sur les cargos, j’ai eu la possibilité d’en acheter une il y a plusieurs mois déjà au départ de Marseille, c’est pour cette raison que je partirai de cette ville le 28 février prochain.

Votre autonomie sera de 80km, vous comptez donc sur la solidarité des Américains pour recharger les batteries… C’est un moyen de jauger leur sensibilité écologique ?

En réalité, après les premiers essais, je constate que l’autonomie réelle tourne plutôt autour de 50-60 km, ce qui est assez peu tout de même. Un scooter électrique est évidemment sensible au poids, aux accélérations brutales, à la vitesse, aux côtes, etc., tous ces éléments font que l’autonomie s’en trouve diminuée. Je compte effectivement sur la solidarité des Américains et je suis confiant.
J’espère qu’ils seront sensibles à l’aventure que je mène. S’ils ne souhaitent pas m’aider, je ne pourrais pas partir... donc je resterai chez eux ! Je pars également pour constater leur état d’esprit sur les nouveaux moyens de circulation et l’environnement en général, pour me rendre compte de leur sensibilité au développement durable effectivement.

Votre objectif c’est de rallier New-York à Los Angeles en 90 jours, soit 6000km. L’idée c’est de parcourir 70km par jour ou comptez-vous faire des étapes plus longues.

La moyenne est de 70km par jour effectivement, mais je ne me suis pas fixé cette règle au quotidien. Si je peux faire plus de kilomètres certains jours et profitez davantage des gens que je rencontre ou de l’environnement qui m’entoure d’autres jours, ça sera très bien.

Avez-vous déjà réservé vos hébergements et retrouverez-vous des amis ou des soutiens sur place ?

Je n’ai réservé aucun hébergement pour l’instant. Ca fait partie de l’aventure et c’est ce qui me plaît. Mais j’ai aussi la chance d’avoir des amis à New York, et des contacts dans certaines villes qui me seront bien utiles. Certains m’ont été donnés par des internautes d’ailleurs et j’espère avoir le plus de contributions possibles pendant mon parcours. La solidarité n’est pas seulement américaine mais aussi française, voire internationale grâce au web et ça, c’est fabuleux !

Vous avez organisé une campagne de sensibilisation sur Facebook pour financer une initiative écolo au Cambodge. Comment ça marche ?

Pour compléter le volet environnemental de mon aventure, l’un de mes partenaires, l’agence Namaska, s’associe avec moi pour compenser toutes les émissions de CO2 du projet Electrip auprès d’un organisme spécialisé. Je souhaite aller plus loin en impliquant les internautes dans cette initiative, qui reste symbolique mais importante à mes yeux. Chaque fan supplémentaire sur ma page www.electrip-usa.com, c’est un kilo d’émission de Co2 que je compenserai pour financer un projet de solidarité environnemental au Cambodge. + de fans = - moins de Co2.

Sur votre page on voit plein de gens photographiés avec une éolienne. C’est pour vous l’objet qui symbolise le mieux l’écologie ?

Je trouve ce symbole de l’éolienne d’enfant riche en messages. L’éolienne est évidemment un symbole des énergies nouvelles et renouvelables, productrices d’électricité. L’objet est beau et c’est une forme d’hommage que je souhaiterai rendre à tous ceux qui croient en ce projet et qui m’aideront là-bas. Je les prends donc en photo avec mon éolienne. L’opération a déjà commencé en France, il y en a déjà près de 220 sur ma page electrip-usa.com. J’ai toujours une éolienne sur moi.

Les internautes vont-ils pouvoir vous suivre pendant votre périple ?

Bien sûr, tous ceux qui le souhaitent peuvent suivre l’aventure au jour le jour sur ma page Facebook.
J’essaierai de partager mon aventure le plus souvent possible avec des photos, des vidéos, des commentaires... Et l’avantage de cette formule, c’est l’interactivité, tout le monde peut participer, échanger, commenter ou me donner des conseils. Il suffit simplement de cliquer sur "J’aime".

Avant de partir de quoi avez-vous le plus peur ?

D’être en panne d’électricité ! Plus sérieusement, je n’ai pas vraiment de peur, plutôt une appréhension pour une aventure qui reste un peu particulière, dans laquelle chaque jour est une nouvelle quête. Aller chercher de l’énergie électrique est quelque chose d’assez intrusif finalement, on "rentre un peu chez les gens", dans leur maison, dans leur boutique, leur restaurant... en se branchant chez eux. Ca n’est pas habituel.

Enfin il y a 10 ans vous aviez fait le Tour du monde en vélo. Quels souvenirs en gardez-vous ?

Des rencontres surtout, la découverte de plusieurs civilisations, des paysages exceptionnels. Et la bonté et la générosité des gens partout, dans chacun des pays que nous avons traversés. Ca vous donne envie de repartir, naturellement.

mardi 22 février 2011, par laura
imprimer article  Autres articles de laura | Mots-clés |

Sur le thème : Solidarité

Faire partir des enfants et des familles défavorisés en vacances le 8 juillet 2017:
En France, 9 millions de personnes et 3 millions d’enfants vivent sous le seuil de pauvreté. Plus d’un Français sur deux ne part jamais en vacances, et au premier rang des exclus se trouvent les (...)

Gros plan sur l’Exposition universelle de Milan le 20 août 2015:
20 millions de visiteurs sont attendus à Milan cette année pour l’Exposition universelle qui se tient jusqu’au 31 octobre. Le billet d’entrée (34 euros la journée) donne accès aux 80 pavillons, tous (...)

L’ANCV lance sa campagne estivale le 22 juin 2015:
Près de 40 % des Français seront encore exclus des vacances en 2015 alors qu’ils étaient plus de deux tiers à partir dans les années 1990. La mission de l’Agence Nationale pour les Chèque-Vacances est, (...)

La Normandie fête la liberté, 70 ans après le Débarquement le 6 mai 2014:
En 1944, du monde entier, des hommes sont venus en Normandie pour combattre le nazisme et rétablir la paix. La Normandie garde à jamais les traces de cette histoire et, depuis 70 ans, se souvient (...)

Aigle Azur se mobilise après les inondations au Sénégal le 12 septembre 2012:
Des pluies diluviennes se sont abattues et ont occasionné des pertes humaines et des dégâts matériels importants dans plusieurs villes du Sénégal. Face à cette tragédie et aux besoins considérables des (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 75

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.2.1 [23954]. créations de sites internet Rizom