Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Les priorités du gouver​nement pour le tourisme

Partagez cet article  ›› 
lundi 27 août 2012, par Eric
imprimer article 

Le Président de la République a souhaité faire du tourisme un moteur de la
croissance et de la création d’emplois. Première destination touristique du monde, la France doit réussir à capter dans les années à venir l’augmentation du flux touristique mondial qui doit doubler d’ici 20 ans, passant de 980 millions à 1,8 milliard de visiteurs internationaux annuels. Mais ce rang est aujourd’hui mis en danger par une concurrence croissante et de profondes mutations auxquelles le pays n’a pas su s’adapter.

Malgré l’attractivité de son territoire, la France n’est que la troisième
destination mondiale en termes de recettes liées au tourisme, le solde de la balance touristique des paiements a baissé de 33% entre 2000 et 2011 et les recettes progressent moins vite en France que chez ses principaux concurrents comme l’Espagne, l’Allemagne ou la Suisse. Dans le même temps, le développement d’Internet, l’apparition des low-cost et l’évolution des comportements ont modifié le modèle économique du tourisme français et ont ainsi remis en cause les formations, les qualifications et la pérennité des entreprises.

Le tourisme est pourtant un secteur essentiel qui génère des activités clés du
redressement économique encore sous-exploitées. Il est un moteur de la
croissance représentant plus de 7% du PIB et deux millions d’emplois directs et
indirects. Il est également le premier poste exportateur de notre balance des
paiements avec un excédent de 7,5 milliards d’euros en 2011. Il suscite des
investissements de long terme avec de fortes retombées sur d’autres secteurs,
comme le BTP, les infrastructures, les transports ou le commerce. Il se situe à la
croisée de plusieurs ambitions : attractivité et valorisation des territoires, dynamisme commercial et culturel, et rayonnement international. Il doit donc s’inscrire dans une logique de développement durable et de protection de l’environnement.

Depuis quelques années, la France vit donc sur ses acquis et n’a pas réussi à avoir
une véritable politique du tourisme structurée et ambitieuse. Le manque
d’investissements, en particulier dans les hébergements, et la sensibilité importante
des entreprises de ce secteur à la saisonnalité de l’activité en ont fortement limité
l’attractivité et la compétitivité. L’adaptation des emplois et formations aux mutations technologiques est à poursuivre.
Enfin, au sein de la population, le tourisme demeure un vecteur d’inégalités entre les Français que les politiques précédentes n’ont pas réduit : 46% des Français ne
partent pas en vacances et un quart des partants assurent deux-tiers des départs.

Face à ces enjeux économiques et sociaux, la situation du tourisme en France
appelle donc un plan stratégique pour l’industrie touristique au service de la
croissance, de la création d’emplois et de la justice, articulé autour de trois priorités.

Mise en place d’une filière de l’industrie touristique

Cela permettra l’indispensable structuration de cette politique et une contribution à un meilleur équilibre territorial entre les destinations françaises. Pour cela, la Ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme lancera à la rentrée une concertation avec l’ensemble des acteurs publics et privés concernés afin de déterminer les nouvelles modalités de gouvernance de cette filière. L’outil privilégié sera la généralisation des contrats de destination permettant de fédérer autour d’une politique touristique adaptée aux territoires les acteurs publics et privés du tourisme. Une attention particulière sera apportée aux territoires d’outre-mer afin d’y développer un tourisme durable et respectueux de leurs spécificités.

Une modernisation du code du tourisme, entré en vigueur au 1er janvier 2010, pourrait être également nécessaire afin de faire bénéficier le secteur d’un environnement concurrentiel sain, en France, sur les questions du développement des nouvelles formes de commerce (Internet), du référencement des opérateurs et de l’harmonisation de la règlementation en matière de sécurité et de responsabilité civile. Il faut aussi au niveau européen la construction d’un espace commun européen permettant d’oeuvrer à une harmonisation de la règlementation du secteur. Trois synergies avec les politiques touristiques à fort potentiel seront développées en lien avec les ministères concernés : tourisme et événementiel, tourisme et commerce et tourisme et culture. Le rôle d’Atout France en matière d’ingénierie touristique sera réaffirmé à cette occasion.

Amélioration de la qualité de l’offre touristique

L’attractivité touristique de la France résulte de plusieurs facteurs, dont la politique en matière de préservation du patrimoine culturel et naturel, la qualité des services
publics, etc. Pour faire en sorte que notre pays devienne la première destination en
termes de recettes touristique, la réhabilitation des hébergements touristiques
est nécessaire. Deux difficultés principales s’alimentent mutuellement et contribuent au phénomène complexe des "lits froids et volets clos"(le sous-investissement chronique en matière d’hébergement), lié notamment aux difficultés induites par les structures de propriété éclatées et la mise sur le marché locatif insuffisante de l’immobilier de loisir ancien. Cela conduit à une sous-occupation chronique des capacités d’hébergements, ce qui porte préjudice à l’économie globale des stations.

Ce problème concerne à la fois les stations de montagne et les stations balnéaires.
Pour cela une réflexion interministérielle sera engagée sur la réhabilitation et
l’occupation des ces biens. Les travaux concerneront par exemple l’incitation à
l’occupation des meublés de tourisme, le renchérissement de la propriété passive et
la restructuration des biens grâce au portage financier. Par ailleurs, des propositions spécifiques à l’outre-mer seront élaborées.

Le niveau de l’offre touristique dépend également de la qualité des formations et des emplois dans le secteur. La mise en place d’une politique volontariste en matière d’emploi, en lien avec le Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social et avec le Ministère de l’Education nationale, aura pour objectif de combler les 50 000 postes non pourvus dans la filière touristique et de renforcer l’attractivité du secteur et de ses formations auprès des jeunes, pour tous les niveaux de qualification.

Renforcement du droit aux vacances pour tous

Le taux de Français partant en vacances diminue chaque année, ainsi que la durée
de celles-ci. Une mission sur l’accès aux vacances pour tous va être confiée à une personnalité qualifiée. La mission aura pour vocation de dresser un état des lieux des dispositifs existants, en particulier ceux du financement de la réhabilitation des équipements de tourisme social et de l’Agence Nationale des Chèques Vacances.

Une attention particulière sera apportée à la jeunesse, population particulièrement touchée par ces inégalités, puisque trois millions de jeunes sont exclus du départ en vacances. A cet égard, la mission s’intéressera aux dispositifs déjà existants, comme les Portes du temps, piloté par le ministère de la Culture et de la Communication, ou l’opération Ville Vie Vacances, piloté par le ministère délégué chargé de la Politique de la Ville, qui donnent aux plus jeunes un accès privilégié à la culture et aux loisirs. Les propositions d’envergure remises à la fin de l’année viseront à une plus grande justice sociale en matière de droit aux vacances et permettront d’élaborer un plan d’action 2013-2017 pour réduire ces inégalités.

lundi 27 août 2012, par Eric
imprimer article  Autres articles de Eric | Mots-clés |

Sur le thème : Institutions

Les Français et les difficultés du secteur touristique le 20 juin 2017:
Avant d’organiser son colloque « Tourisme en France, se donner les moyens de nos ambitions », l’Association pour un Hébergement et un Tourisme Professionnels a sollicité Harris Interactive pour (...)

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur lance l’opération « French Merveilles » le 24 avril 2017:
Christian Estrosi, le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a annoncé fin mars une initiative d’ampleur mondiale afin de promouvoir le secteur du tourisme en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il (...)

Hôtellerie : 4 nouveaux établissements avec la distinction Palace le 13 janvier 2017:
Le Royal Évian à Évian-les-Bains, la Bastide de Gordes à Gordes, la Réserve à Paris et les Sources de Caudalie à Martillac ont rejoint le cercle très fermé des désormais 23 établissements ayant reçu la (...)

La visite d’entreprise a le vent en poupe le 17 octobre 2016:
Filière touristique récente, le Tourisme de Découverte Economique, ne cesse de faire des adeptes. Selon l’Association de la Visite d’Entreprise, 13 millions de personnes ont, en effet, visité une (...)

Egypte : un plan de relance sur le marché français le 7 octobre 2016:
A l’occasion de l’IFTM Top Résa, un salon consacré au tourisme qui s’est tenu fin septembre à Paris, le Ministre du Tourisme égyptien s’est s’inscrit dans une volonté de relance de la destination sur le (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 115

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. créations de sites internet Rizom