Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

10 raisons d’aller à la Barbade

Partagez cet article  ›› 
samedi 31 décembre 2011, par laura
imprimer article 

"God is Barbadian" : c’est la bague préférée des locaux qui sont convaincus que Dieu est l’un des leurs ! Pourquoi ? Parce que leur île a tous les charmes des Caraïbes mais elle est régulièrement épargnée par les ouragans pourtant nombreux dans cette région. Autre fierté locale : leur territoire n’a jamais été envahi puisque les Anglais s’y installèrent en 1627 avant de devenir une colonie britannique jusqu’à son indépendance en 1966. La Barbade est l’une des trois îles les plus fréquentées de la Caraïbe, surtout par les Britanniques et les Américains. Mais elle est encore méconnue des Français. Et pourtant elle ne manque pas d’atouts.

Pour les paysages

Située à l’Est de Sainte Lucie et de St Vincent et les Grenadines, et au nord de Trinité-et-Tobago, la Barbade est une toute petite île de 430km² située à la frontière de la mer des Caraïbes et de l’océan Atlantique. Ce qui frappe ici, c’est la diversité des paysages dans un si petit pays (en une heure on va du nord au sud !) : falaises calcaires dentelées au nord, plages de sable blanc paradisiaques à l’ouest, rochers et vagues à l’est, récifs coralliens, jardins tropicaux, campagne verte, et partout des églises, des petites maisons colorées et des plantations de canne à sucre. La Barbade est une île plate, son point le plus élevé de la Barbade étant le mont Hillaby (336m) dans la paroisse de Saint Andrew.

Pour le rhum

Le rhum est indissociable de l’histoire de la Barbade. Et un élément essentiel de sa culture et de son économie. Il faut rappeler que fin 18e, la Barbade était le plus grand producteur de sucre au monde ! C’est en 1703 que Mount Gay Rum commença à distiller la plus ancienne marque de rhum connue à ce jour dans le monde, faisant officiellement de la Barbade le berceau de cet alcool. Selon la légende, les marins anglais partis à la découverte du nouveau monde devaient ramener en Europe une bouteille de rhum pour prouver qu’ils avaient traversé l’Atlantique.

Aujourd’hui, on peut apprendre les secrets de fabrication en visitant une distillerie et faire la différence entre les arômes de banane, amande, moka et vanille. Ou tout simplement goûter aux saveurs des différents rhums dans l’un des 1000 Rum Shops (ou les bars à rhum) du pays.

Notre conseil : pour se familiariser avec l’époque des plantations de canne de sucre, faire un crochet par le domaine de Sunbury, à 25mn de la capitale. Ce sera l’occasion de revivre l’ambiance et le quotidien d’une plantation sucrière aux 18 et 19e siècles.

Pour les golfs

La Barbade c’est LA destination golfique des Caraïbes avec une dizaine de parcours fréquentés -soyons honnêtes- essentiellement par les expatriés et les personnalités dans un décor de rêve : vues panoramiques spectaculaires sur la mer, lacs, pâturages verdoyants, arrières de pierres de corail, des petits singes verts barbadiens en liberté et des complexes touristiques résidentiels.

Citons d’abord le très, très huppé Sandy Lane Resort & Golf Club, réservé aux seuls membres et où Tiger Woods avait choisi de se marier en 2004.

Puis l’Apes Hill Club, le plus récent et le plus pittoresque offrant des panoramas sur les deux côtes de l’île, le Barbados Golf Club qui fut le premier à accueillir le championnat de golf de la Barbade en juin 2000 et le Royal Westmoreland Golf & Country Club. A noter aussi des parcours 9 trous : le Rockley Golf & Country Club, le plus ancien parcours de l’île au sud et l’Almond Beach Club Resort Golf Course, le seul 9 trous par-3 de l’île.

Pour les sports nautiques


La Barbade c’est la Mecque du surf. Et pourtant 80% de la population locale ne sait pas nager, alors que la mer n’est jamais à plus de 15mn où que l’on soit ! Le meilleur spot c’est Bathsheba sur la côte est, côté océan atlantique. C’est d’ailleurs à l’est et au sud de l’île que les vents sont les plus favorables pour le surf, mais aussi le kitesurf, le bodysurf, le stand up paddle et la planche à voile. La meilleure saison s’étend de novembre à juin lorsque les alizés soufflent en permanence. Bien entendu vous trouverez sur place de nombreuses écoles, dont certaines ouvertes par des grands champions barbadiens. Nous vous en conseillons trois :

- Celle d’Alan Burke : Burkie’s Surf School www.surfbarbados.net

- Celle de Zed : Zed’s Surfing Adventures www.zedssurftravel.com

- Celle de Brian Talma : De Action Beach Shop www.briantalma.com

Pour la gastronomie

Mélange de tradition et de modernité, la cuisine Bajane a des influences africaines, caribéennes, créoles et européennes. Le poisson constitue la base de la plupart des plats nationaux : thon, saumon, morue, vivaneau, daurade, cou cou, mahi-mahi, barracuda, et surtout le poisson volant mais aussi crevettes, homard, crabe et oursin. On y mange aussi beaucoup de viande (poulet, agneau, bœuf, porc, dinde et canard) et de savoureux fruits et légumes (noix de coco, papaye, mangue, fruit à pain, gombos, taros, courges, manioc, semoule de maïs). Depuis 2010, le festival « Food & Wine and Rum » se tient en novembre pour rendre hommage à cette gastronomie en plein essor.

Notre coup de coeur :
The Fish Pot Restaurant dans le village de pêcheurs de Shermans de la paroisse St Lucy. Tout y est parfait : la succulente cuisine inventive avec des produits locaux (beaucoup de poissons donc), le service et le décor (construit dans un ancien fort du 17e siècle avec une terrasse qui surplombe l’Océan). Et une très jolie carte des vins.

Pour Oistins

Là ce n’est pas de la grande gastronomie mais le rendez-vous est incontournable le vendredi et le samedi au sud de l’île dans ce village de pêcheurs.
A l’Oistins Fish Fry on déguste des poissons frais, frits au barbecue ou cuits dans un four. Les prix sont très abordables, on s’assoit sur les bancs des cabanons à côté des Barbadiens toujours souriants et l’ambiance est souvent musicale ! On vous conseille de vous arrêter chez Uncle Georges ou au Pat’s Palace.

Pour le patrimoine mondial de l’UNESCO

Le centre historique de la capitale barbadienne et les bâtiments rouge et blanc de son ancienne garnison ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de de l’Humanité par l’UNESCO en juin. Il faut dire que ces vestiges de l’architecture coloniale britannique des 18 et 19es siècles sont très bien préservés. Les maisons sont toujours ornées de balcons qui datent de l’époque où l’on vivait au-dessus des magasins et les plus luxueuses ont même gardé leur double escalier et leur porche.

Bridgetown (110 000 habitants) doit son nom à un pont grossier qui avait été construit au-dessus du fleuve par les Indiens (aujourd’hui connu sous le nom de Careenage). Signalons encore que le Parlement établi en 1639 est le troisième Parlement le plus âgé dans l’ensemble du Commonwealth. Que sur la place de Trafalgar figure une statue de seigneur Nelson, érigée le 22 mars 1813, soit bien avant la statue et la place du même nom à Londres. Et que l’on peut découvrir la maison que George Washington a habité en 1751 lors de son séjour dans les Caraïbes pour (la seule en dehors du territoire américain).

Parce que c’est une île verte


Et pas seulement par la couleur de la campagne. L’île, terre verdoyante par sa faune et sa flore riches et diversifiées, s’investit dans une logique de préservation de l’environnement et de développement durable. Avec deux exemples :

- le parcours de golf Apes Hill Club s’est vu remettre cette année la certification environnementale du centre international d’Audubon (Organisation environnementale internationale aidant les entreprises à intégrer une logique de développement durable) pour son parcours de golf 18 trous, et pour sa très bonne gestion de l’eau.

- le Bougainvillea Beach Resort, un hôtel 4* du sud de l’île, s’est aussi offert en 2011 une double certification : Le Green Globe et le EarthCheck, prestigieux titres reconnus dans le secteur hôtelier international.

Pour Rihanna

La chanteuse est née le 20 février 1988 au sud-ouest de l’île. En juin elle a signé un partenariat de 3 ans avec le Ministère du Tourisme de la Barbade pour devenir l’ambassadrice de la destination. Un partenariat officiellement lancé lors de son concert donné le 5 août dernier à Bridgetown, le premier à domicile. Elle a d’ailleurs profité de son séjour à la maison pour tourner des plans de la Barbade pour la vidéo de son titre Cheers (Drink to That).

Pour le cricket

Encore l’héritage anglais ! C’est le sport national, pratiqué dès l’école. Les 60 000 places du Kensington Oval sont prises d’assaut à chaque match local ou international. L’île avait l’habitude de fournir les meilleurs joueurs des Caraïbes à l’équipe des West Indies. Les Garfield Sobers, Clyde Walcott et Frank Worrell (tous anoblis) sont de véritables stars ici et les rues et les ronds-points portent leur nom. Et si vous ne les connaissez pas, ne le dîtes pas au guide du musée Barbados Cricket Legends ouvert en 2010 : il ne comprendrait pas !

Et aussi

- Pour la diversité des religions représentées : 120 ! La religion la plus répandue dans l’île est le christianisme avec 40% d’anglicans.

- Pour le musée Concorde : le Concorde volait vers la Barbade jusqu’en 2003. Depuis, l’immense hangar qui abrite toujours l’appareil de British Airways a été ouvert au public juste à côté de l’aéroport. Au programme : un billet d’entrée en forme de carte d’embarquement, une présentation son et lumière, reproduction du bruit du décollage et simulateurs de vol.

- Pour l’Atlantis Submarine : un sous-marin climatisé et sécurisé pour découvrir les fonds avec les poissons et les coraux, pendant 40 minutes.

RENSEIGNEMENTS

- Sur le site officiel de l’Office de tourisme de la Barbad : www.visitbarbados.org et www.visitbarbados.co/fr/

- Sur le blog officiel : www.iledelabarbade.com

OU DORMIR

- Au sud : Ocean Spray apartments à Christ Church, l’endroit parfait pour les surfeurs qui ont le choix entre 26 appartements vraiment au bord de l’océan. Idéal pour voir de son balcon à l’aube les conditions climatiques ! C’est un peu isolé et pas le grand luxe, mais les prix sont imbattables et le patron, qui habite sur place dans un ancien night-club où s’est longtemps produit Nina Simone, est particulièrement accueillant.

- Au nord-ouest : Sugar Cane Club à côté de Speightstown qui propose 45 appartements très bien équipés (et une villa privée) dans un coin préservé et au milieu d’un jardin luxuriant pour les amateurs de tranquillité.

- Sur la côte sud : Ocean Two Resort & Residences un tout nouvel hôtel 4* contemporain avec une terrasse panoramique offrant une vue à 270° sur les environs pour les amateurs de modernité tout confort.

Y ALLER

On le regrette mais pour le moment il n’y a pas de vol direct depuis la France.
On vous propose donc un Paris-Londres, puis un Londres-Bridgetown avec British Airways (avec changement d’aéroport à Londres).

Renseignements sur www.britishairways.com

A SAVOIR

On roule à gauche ici, le topless est très mal vu sur les plages publiques, les tenues de camouflage sont interdites et le dollar barbadien est indexé sur son cousin américain (ce qui offre une stabilité appréciable pour les touristes). Attention à ne pas toucher ou s’abriter sous l’arbre de Manchineel (qui ressemble un peu à un pommier). Ses feuilles, son écorce, sa sève et son fruit sont toxiques et provoquent boursouflures, inflammations et brûlures. La plupart du temps le danger est signalé par un X rouge.

LE RENDEZ-VOUS A NE PAS MANQUER

Le Crop Over Festival en juillet. L’histoire de ce festival, extrêmement populaire sur l’île, remonte à 1870 : alors
que la Barbade était le plus grand producteur de canne à sucre au monde, on
commença à célébrer la fin des récoltes à travers de nombreuses festivités.
Depuis, chaque année, l’île célèbre cette tradition pendant près
de 5 semaines de défilés, de concerts et d’événements.

En prélude à cette fête gigantesque, l’île connait, dès le mois de mai, de
nombreux événements qui marquent l’arrivée prochaine de la fête. Jusqu’à la
fin juin, concerts de calypso dans les écoles, parades et messes se succèdent
pour donner le ton, festif et rassembleur, des semaines à venir.
La cérémonie d’ouverture, qui rassemble la plupart des habitants de
l’île, permet de mesurer la ferveur dont il fait l’objet. C’est alors le début
d’une succession de défilés bariolés, de concerts endiablés, d’expositions
colorées et de dégustations épicées. Puis l’ambiance atteint des sommets, quand sont élus le roi et la reine du Carnaval. Et le lendemain, c’est une véritable fête nationale qui fait vibrer l’île : parades somptueuses et gaieté collective accompagnent la fin des festivités à l’occasion du « Grand Kadooment and Emancipation Day ». Pas de doute : la Barbade a bien été contaminée par la folie du carnaval de Trinidad !

samedi 31 décembre 2011, par laura
imprimer article  Autres articles de laura | Mots-clés |

Sur le thème : Caraïbes

Une nouvelle Réserve de biosphère transfrontalière pour La République Dominicaine le 11 août 2017:
Lors de la neuvième session du Conseil International de Coordination du Programme sur l’Homme et la biosphère en juin, l’UNESCO a annoncé la nomination de La Selle-Jaragua-Bahoruco-Enriquillo en tant (...)

Le merengue devient patrimoine immatériel de l’UNESCO le 26 décembre 2016:
La musique et la danse du Merengue font désormais partie du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO et ont été reconnus comme faisant partie intégrante de l’identité nationale de la (...)

Sur les traces du Che à Cuba le 31 octobre 2015:
Comme tous les ans au mois d’octobre, Cuba vient de commémorer la disparition d’Ernesto Guevara. Car si le Che est né en Argentine en 1927 et mort en Bolivie en 1967, l’île caribéenne ne cesse de (...)

De nouvelles correspondances sur Cuba pour Air Canada le 6 octobre 2015:
La compagnie canadienne Air Canada vient d’augmenter ses fréquences entre ses bases opérationnelles de Toronto et Montréal et les villes cubaines de La Havane, Holguin, Cayo Coco, Santa Clara et (...)

Les Iles Vierges Britanniques ouvrent un office du tourisme le 19 juin 2015:
Les Iles Vierges Britanniques ouvrent leur premier office du tourisme à Paris pour développer à compter de cet été un programme offensif de promotion de cette destination caribéenne-territoire (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 85

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. créations de sites internet Rizom